BFM Business

Ulcos: à quoi joue Mittal?

ArcelorMittal a abandonné le projet Ulcos, alors qu'il avait toutes ses chances.

ArcelorMittal a abandonné le projet Ulcos, alors qu'il avait toutes ses chances. - -

Arcelor Mittal participait à un appel d’offres dans le cadre du programme spécial NER300, visant à favoriser les projets sobres en carbone. Jeudi 6 décembre, le groupe a abandonné alors qu’il avait toutes les chances de l’emporter.

Cet été encore, les chances d’Ulcos de décrocher un financement européen paraissaient quasi nulles. Lors d'un bilan d'étape en juillet, les experts de la Commission avaient placé Ulcos en huitième position des offres en compétition, or seuls les quatre premiers seraient retenus. On se dirigeait donc tout droit vers un refus et il aurait été facile de dire "c’est la faute de Bruxelles".

Sauf que ces dernières semaines, les concurrents d’Ulcos ont trébuché les uns à la suite des autres : les quatre projets britanniques, ainsi que les projets polonais et néerlandais ont abandonné la course faute de financement publics dans leurs pays. Du coup, Ulcos s’est retrouvé en tête de liste.

Le groupe ArcelorMittal abandonne donc de lui-même alors qu’il avait toutes les chances d’obtenir les fonds de Bruxelles d’ici à la fin décembre, se comportant comme s’il ne voulait pas gagner et expliquant rencontrer des difficultés d’ordre technique. Il pourrait cependant représenter une offre l’an prochain, mais la Commission a prévenu qu’il y aurait peut-être moins de fonds alloués lors du deuxième appel à financements, ce qui pourrait donc compromettre le projet.

Suivez toute l'actualité à propos de Florange sur BFMbusiness.com

Yann Antony Noghes