BFM Business
Emploi

Télétravail: les DRH français rassurés, la productivité n'a pas baissé

Les Français sont intéressés par le télétravail.

Les Français sont intéressés par le télétravail. - Unsplash - Pixabay

Dans une étude commandée par Microsoft, les responsables des ressources humaines d'entreprises de plus de 50 salariés jugent l'impact du télétravail.

La généralisation du télétravail dans de nombeuses entreprises françaises a très vite posé la question de la productivité. Les salariés sont-ils plus efficaces à leurs domiciles, ou au contraire moins productifs compte tenu des difficultés inhérentes à cette pratique?

Le sujet fait débat et est l'objet de multiples études. Celle d'OpinionWay pour Microsoft France* s'est penchée sur la perception de DRH d'entreprises de plus de 50 salariés. Soulagement, ils sont unanimes (près de 90%) à constater "que la performance a été préservée avec le télétravail".

Seuls 14% des DRH interrogés jugent que la performance des collaborateurs a chuté avec le télétravail.

Un DRH sur deux prêt à étendre les possibilités de télétravailler

Toujours selon OpinionWay pour Microsoft, 75% des RH estiment que le télétravail a été apprécié par les collaborateurs. Conséquence, ils sont 46% à estimer qu’il serait bénéfique pour leur entreprise d’étendre les possibilités de travail à distance.

Les outils numériques ont permis de faciliter le télétravail et les responsables RH soulignent les besoins en la matière. 29% prévoient de mettre à disposition de nouveaux équipements ou de renouveler les leurs en 2021 et 27% d’organiser des formations aux outils numériques.

Mais cette performance préservée peut-elle durer dans le temps même avec plus de moyens offerts aux télétravailleurs? Là est la question. "Imposé sur du long terme sans négociation avec les salariés ni suivis suffisants, le télétravail pourrait à l'inverse engendrer jusqu'à 20% de pertes de productivité", estimait il y a quelques semaines une étude de l'Institut Sapiens.

*: l’étude a été menée par l’institut Opinion Way pour Microsoft France auprès d’un échantillon de 302 responsables ou directeurs / directrices des Ressources Humaines d’entreprises de 50 salariés et plus. L’échantillon est représentatif des entreprises de 50 salariés et plus et a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de secteur d’activité, de taille d’entreprise et de région d’implantation.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business