BFM Business

SNCM: le plan de sauvetage prévoit la suppression de 600 postes

La SNCM va supprimer 600 postes dans le cadre de son plan de redressement.

La SNCM va supprimer 600 postes dans le cadre de son plan de redressement. - -

La compagnie de ferries SNCM, qui fait face à d'importantes difficultés financières, se réunit ce jeudi 20 juin pour discuter du plan de sauvetage. Ce dernier prévoit la suppression de 600 postes.

L'Etat et Veolia, les deux actionnaires principaux de la SNCM (Société nationale maritime Corse Méditerranée), se sont entendus sur un plan de sauvetage de la compagnie, ce jeudi 20 juin.

Ce plan, qui doit être présenté cet après-midi en conseil de surveillance, prévoit la suppression de 600 emplois à temps plein. En raison des temps partiels, cela concernera en fait 800 personnes sur les 2.000 qu'emploie la SNCM.

Mais selon une source proche du dossier, il ne prévoit "pas de licenciements secs", mais des départs anticipés, des non-renouvellements de CDD et des départs volontaires.

Lâchée par Veolia, menacée par Bruxelles

Des investissements dans la flotte de la compagnie maritime sont également prévus, a-t-on appris auprès du ministère des Transports. Deux des sept navires doivent être renouvellés à court terme, et deux autres à moyen terme. Selon une source proche du dossier, Veolia n'aurait pas l'intention de participer au financement.

La SNCM a enregistré une perte d'exploitation de 14 millions d'euros en 2012. De plus, Bruxelles lui réclame le remboursement de 220 millions d'euros d'aides publiques.

Ces aides avaient été perçues au titre de compensation pour le service complémentaire pendant les périodes de pointe. La Commission européenne a jugé, début mai, qu'il ne s'agissait pas d'un besoin de service public.

A LIRE AUSSI:

>> La SNCM pourra-t-elle supporter les sanctions de Bruxelles?

>> Grève à la SNCM: aucun ferry ne navigue

J.M. avec AFP