BFM Business

Seules 39% des personnes âgées peuvent se payer elles-mêmes leur maison de retraite

Le coût moyen d'un hébergement en maison de retraite est estimé à 2 200 euros/mois.

Le coût moyen d'un hébergement en maison de retraite est estimé à 2 200 euros/mois. - -

Moins de 4 personnes âgées sur 10 ont les moyens de payer elles-mêmes leur maison de retraite. C'est ce que révèle le baromètre « les Français et le grand âge » réalisé par TNS Sofres et la Fédération hospitalière de France (FHF), publié mercredi.

Finir sa vie dans une maison de retraites coûte cher et pour de nombreux Français, il est quasiment impossible de se payer seul ce type d’hébergement. En effet, selon une étude publiée mercredi, on apprend que seuls 39% des personnes âgées pourraient se payer elles-mêmes leur maison de retraite. Et parmi elles, 25% sont même obligées de "vendre tout ou partie de leur patrimoine", ajoute cette étude. Alors qu'en 2011, 53% des familles se déclaraient capables de s'acquitter du coût moyen mensuel de 2 200 euros pour un hébergement en maison de retraite, deux ans plus tard, ils ne sont plus que 47%. Et cela commence à poser problème quand 30% des Français déclarent avoir un membre de leur entourage en perte d'autonomie.

« Charges, sécurité, personnels… On a des contraintes »

Edgar Cohen est le co-gérant de l’Etablissement d'hébergement pour personnes agées dépendantes (EPHAD) à Toulouse qui compte 80 pensionnaires et 60 salariés à plein temps (aides-soignantes, infirmiers, personnels administratifs, etc). Si son établissement n’est pas donné, c’est qu’il y a une raison. « On a des contraintes, explique-t-il. Au niveau des charges et du personnel, au niveau des normes, au niveau de la sécurité du bâtiment et des pensionnaires… tout cela a un prix. Ca fait une journée en hébergement à 80 euros par jours. A l’hôpital c’est entre 400 et 800 euros par jours. Si à nos 80 euros on ajoute la dépendance et les soins, on arrive à une journée à 150 euros ».

« On piochera dans nos propres économies »

Jacques a sa mère et sa belle-mère dans le même établissement. Si les deux femmes ont pris des dispositions pour pouvoir financer cet hébergement, il n’est pas certain que si elles vivent encore longtemps, leurs économies suffisent... « Elles ont les reversions des retraites de leur maris qui sont décédés. Elles ont aussi mis en vente leur appartement puisqu’elles avaient l’une et l’autre un logement. Avec cette vente, elles peuvent se financer pendant plusieurs années. Si elles vivent au-delà de cette période, nous les aiderons en piochant nous-mêmes dans nos économies et nous les aiderons à finir leurs jours dans un établissement de qualité comme celui-ci »

Tugdual de Dieuleveult avec JW. Forques