BFM Business

Retraites: un coup de pouce de 1.000 euros pour les étudiants

Marisol Touraine a indiqué que l'aide du gouvernement serait de 1000 euros par trimestres rachetés.

Marisol Touraine a indiqué que l'aide du gouvernement serait de 1000 euros par trimestres rachetés. - -

Marisol Touraine a annoncé, ce jeudi 29 août, une aide aux étudiants de 1000 euros par trimestre racheté pour préparer leur retraite . Ce dispositif devrait être limité à quatre trimestres.

Le gouvernement donne les détails de son aide aux étudiants pour leur future retraite. Revenant sur l'annonce de Jean-Marc Ayrault, mardi 29 août, Marisol Touraine a expliqué, ce jeudi 29 août sur France Inter, que "pour ceux qui font des études après le bac, des études universitaires, nous mettons en place un dispositif de rachat (de trimestres) très favorable pour que les étudiants puissent valider des périodes passées en études".

Le prix d'un trimestre "dépend de l'âge que vous avez et de la durée des études que vous avez faites, mais nous allons apporter une aide de 1.000 euros par trimestre qui serait racheté, dans la limite d'un certain nombre de trimestres", a-t-elle expliqué.

Une limite dans le temps

Le document sur la réforme des retraites, qui avait été communiqué à la presse par Matignon mardi soir, évoquait déjà "une aide forfaitaire" de ce type qui serait limitée à "quatre trimestres au maximum".

Il expliquait que ce dispositif serait limité à des rachats effectués "dans un délai de cinq ou dix ans suivant la fin des études". Autrement dit un jeune entrant dans la vie active à 25 ans ne pourrait plus bénéficier de la mesure, une fois ses 35 ans passés.

Le texte précisait que les tarifs de ce rachat de trimestre "sont relativement élevés pour des jeunes entrant dans la vie active, ce qui le rend très peu utilisé".

Outre les étudiants, le gouvernement a également décidé de se pencher sur la situation des apprentis. Ainsi, il compte réviser leur assiette de cotisation, de sorte qu'ils puissent valider tous les trimestre travaillés pour leur futur retraite, ce qui n'est actuellement pas le cas.

Julien Marion