BFM Business

Réputation des entreprises: Google, Danone et Michelin en tête

Malgré les critiques portant sur sa politique fiscale, Google a la cote auprès des Français.

Malgré les critiques portant sur sa politique fiscale, Google a la cote auprès des Français. - -

Le classement de la réputation des entreprises, paru ce jeudi 25 avril, consacre Google comme marque qui jouit de la meilleure image auprès des Français. Celle des constructeurs auto est en revanche entachée.

Les banques et constructeurs déclinent, les leaders mondiaux brillent. C'est l'enseignement du dernier baromètre sur la réputation des entreprises du Syntec conseil en relations publics paru ce jeudi 25 avril. Google reste en tête des meilleures réputations, suivi de Danone et Michelin.

Ce classement, publié tous les deux ans, analyse l'image de 34 entreprises ancrées dans le marché français en fonction d'une petite dizaine de critères, parmi lesquels la notoriété, la confiance, la qualité des prestations, la responsabilité environnementale, sociale, et les perspectives d'avenir… Voici les faits saillants de cette étude réalisée du 18 au 25 février 2013.

>> La réputation de Google ne souffre pas de la polémique fiscale

Le géant américain est donc premier du classement. Les critiques, à propos du peu d'impôt qu'il paie en France, n'altèrent pas son image aux yeux du grand public. D'après Thierry Wellhoff, le président de Syntec, c'est une question de "proximité". En tant que citoyen, on considère que Google "fait son boulot en nous donnant accès gratuitement à toutes sortes d'outils". Même s'il ne paie pas d'impôt, car selon lui, "ces sujets-là sont assez loin des préoccupations des Français".

>> Le secteur bancaire toujours en bas de classement

Les banques continuent d'apparaître en bas de tableau. La première au classement général, la Caisse d'épargne, figure à la 26ème place (sur 34). Le président du cabinet rappelle que c'est ainsi depuis 2008. Il livre d'ailleurs des pistes pour qu'elles s'améliorent. Selon lui, les entreprises du haut du classement ont en commun qu'elles "nous aident à nous élever, à aller mieux, à nous faire voir plus grand. Les banques devraient se soucier davantage de contribuer au bien-être commun"...

>> Les constructeurs automobiles en chute libre

Les difficultés auxquelles sont confrontés PSA ou Renault ont des conséquences notables sur leur image auprès des Français. Peugeot a ainsi dégringolé de 16 places dans le classement, Citroën de 14 places, au 23ème et 24ème rang. Il y a deux ans, les deux marques caracolaient dans les 12 premières places. La résultante d'accords et de plans sociaux largement relayés dans les médias, et de choix stratégiques incompris. Le Syntec estime que le secteur automobile "subit le phénomène de 'déréputation' qu'a connu le secteur bancaire en 2008".

>> L'effet Findus ?

Le Syntec constate une baisse générale de la réputation des marques. La confiance globale baisse de 3 points, à 53% de moyenne, et la qualité des produits et services proposés de deux points, à 47%. La fauteà la fraude à la viande de cheval ? "Les scandales alimentaires autour de marques connues (et reconnues) ont pu créer des doutes", reconnaissent les auteurs de l'étude.

Nina Godart