BFM Eco

Quelles sont les régions où le chômage a le plus baissé en 2019?

-

- - AFP

La décrue du nombre de demandeurs d'emploi sans activité n'est pas égale d'une région à l'autre, même si les différences tendent à s'estomper.

C'est la bonne nouvelle de ce début d'année: avec un peu de plus de 120.000 demandeurs d'emploi sans activité en moins en 2019, soit -3,3% d'une année à l'autre, le chômage a enregistré en France sa plus forte baisse depuis la crise financière. Reste que, d'une région à l'autre, certaines s'en sortent mieux que d'autres.

Des fortes baisses en Outre-Mer

L'Outre-Mer, marqué par un très fort taux de chômage, règne sur le haut du tableau: avec une décrue du nombre de chômeurs de 7,8% d'une année à l'autre, la Guadeloupe grimpe à la première marche des régions françaises. La Martinique (-6,0%) et la Guyane (-5,8%) suivent la marche – seule la Réunion (-3,5%) affiche des chiffres bien en-deçà des autres régions ultramarines. L'île de Mayotte, confrontée à un chômage de masse, n'est pas comptabilisée dans les chiffres fournis par Pôle Emploi.

En France métropolitaine, la Corse (-6,3%) tire son épingle du jeu et s'offre la deuxième place, toutes régions confondues. En perdant plus de 5% de chômeurs pour l'une et presque autant pour l'autre, la baisse est notable pour les Hauts-de-France (-5,5%) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (-4,9%): avec un taux de chômage bien au-dessus de la moyenne française, les deux régions Nord et Sud rattrapent leur retard en 2019. Un bémol: l'Occitanie, dans la même situation, affiche des chiffres bien moins attrayants (-2,5%).

Pays de la Loire, Bretagne, Île-de-France

Des différences qui s'estompent peu à peu? On retrouve les "bons élèves" du chômage en queue de peloton: la Bretagne (-3%), Auvergne-Rhône-Alpes (-2,2%), l'Île-de-France (-1,8%) et les Pays de la Loire (-0,6%) affichent des baisses plus modestes – la Bourgogne-Franche-Comté, "élève moyen" en termes de taux de chômage, se démarque cette année (-1,6% de demandeurs d'emploi sans activité). Enfin, la Nouvelle-Aquitaine (-4,8%), la Normandie (-4,3%), le Centre-Val-de-Loire (-4,1%) et le Grand-Est (-3,4%) occupent les places médianes.

Jérémy Bruno