BFM Business

Quel est le meilleur mois pour décrocher un job?

Contrairement aux idées reçues, le mois d'août ne constitue pas un désert pour les chercheurs d'emploi, c'est même le mois le plus dynamique de l'année.

Contrairement aux idées reçues, le mois d'août ne constitue pas un désert pour les chercheurs d'emploi, c'est même le mois le plus dynamique de l'année. - Jeff Pachoud- AFP

Il existe une saisonnalité pour les recrutements, qui n'est pas commune à tous les secteurs d'activité. Selon le site de petites annonces Qapa, qui a mené une étude sur le sujet, un seul mois est systématiquement défavorable et ce n'est ni août ni décembre.

Décrocher un emploi ? Un boulot à plein temps, qui nécessite d'être à l'affût de toutes les opportunités. Mais l'investissement et la motivation ne suffisent pas toujours, il faut aussi tenir compte de la conjoncture. Le site de petites annonces Qapa a établi un baromètre pour connaître les mois où les propositions d'embauche sont les plus élevées. Contrairement aux idées reçues, le mois d'août ne constitue pas un désert pour les chercheurs d'emploi, c'est même le mois le plus dynamique de l'année. C'est en effet une période charnière pour les entreprises qui préparent leur rentrée et cherchent à boucler leur objectif d'ici la fin de l'année. Rien d'étonnant donc, à ce que la deuxième marche du podium soit occupée par septembre suivi d'octobre, novembre arrivant en quatrième place.

On pourrait croire que le mois de janvier est porteur dans la mesure où c'est à ce moment que sont souvent lancées les nouveaux projets. Mais le premier mois de l'année se hisse à la 7ème place seulement.

A l'opposé, le printemps va de pair avec un très net d'un ralentissement des offres d'emploi. Mars et avril sont respectivement 10ème et 11ème. Et c'est en mai que vos chances de décrocher un job sont les plus faibles: n'ayez aucun scrupule si vous vous octroyez des pauses dans votre recherche pour profiter des beaux jours.

-
- © Quapa

Qapa a voulu affiner ces données généralistes, en se penchant sur les variations de recrutement en fonction des secteurs. Les offres d'emplois dans le commerce et la vente sont celles qui sont le plus stable, les entreprises cherchent des bras quasi-toute l'année, même si une baisse est à noter entre février et mars. L'hôtellerie-restauration est aussi en demande de recrutement une bonne partie de l'année, avec un pic de juin à octobre. Les mois les plus creux sont avril, puis novembre et décembre.

L'industrie organise ses campagnes de recrutement majoritairement de novembre à avril, avec ensuite un passage à vide de mai à octobre.

Les secteurs qui sont soumis aux plus fortes variations saisonnières sont la banque et finances, où le gros des recrutements tient sur quatre mois, d'août à novembre. Puis, en fin de classement, les activités liées aux services aux entreprises, qui elles aussi concentrent leur embauche sur quatre mois, de septembre à janvier.

C.C.