BFM Business

Que faut-il faire après un entretien d'embauche?

Vous estimez avoir donné le meilleur de vous-même lors de l'entretien et désormais vous considérez que c'est au recruteur d'œuvrer. Attendre patiemment serait une grave erreur stratégique.

Vendre ses compétences et son expérience, montrer sa motivation pour réussir de nouveaux challenges, répondre aux questions pièges d'un recruteur … telles sont les grandes étapes d'un entretien d'embauche réussi. Et d'ailleurs, vous avez donné le meilleur de vous-même lors de ce rendez-vous qui s'est tenu hier. Désormais, vous estimez qu'il n'y a plus rien à faire, il faut attendre que le recruteur revienne vers vous. C'est une erreur, estiment les experts en management. La stratégie de conquête continue, vous ne devez rien lâcher !

"Les candidats rentrent dans une phase léthargique après un entretien alors que les jours qui suivent constituent une opportunité formidable de vous démarquer", explique le coach professionnel Pierre Denier. Votre plan : vous assurer de laisser une trace positive pendant toute la durée du processus de recrutement, notamment pendant que le recruteur voit d'autres candidats. Quelques astuces pour y parvenir. 

> Envoyez un e-mail de remerciement

Tous les candidats n'y pensent pas, pourtant c'est une démarche indispensable après un entretien. Il faut adresser ce courrier à tous ceux qui vous ont reçu, le responsable des ressources humaines comme les membres exécutifs. Le contenu doit être simple et court : revenez sur l'entretien en insistant sur votre volonté de rejoindre les équipes, de commencer rapidement, dites que vous êtes sûr que votre profil correspond bien. Mais si vous y ajoutez des informations qui vous ont échappé lors du rendez-vous ou bien rebondissez sur certains sujets évoqués, c'est mieux encore. Il s'envoie dans la journée ou au plus tard le lendemain .

> Observez une attente raisonnable

Lors de l'entretien, vous n'avez pas manqué de demander dans quel délai le candidat sera sélectionné. On vous avait promis une réponse dans un mois. C'est très long… vous êtes impatient. Le conseil du coach : relancez dans les deux semaines. Rappelez leur votre existence par téléphone et redites leur à quel point vous êtes motivé par ce nouveau poste.

Enfin, pensez à demander chacun de vos interlocuteurs en contact direct sur les réseaux sociaux (Linkedin), on ne sait jamais ce que réserve l'avenir..

> Et si la réponse est non ?

Un candidat avait un profil plus adapté que le vôtre et c'est lui qui a été retenu. Mais rien n'est perdu : un recrutement sur six se solde par un départ pendant la période d'essai. Il faut donc se tenir prêt à cette éventualité : remerciez donc l'expéditeur, en expliquant votre déception car, avant tout, vous étiez profondément motivé pour rejoindre leurs équipes. Faites comprendre que vous n'avez pas dit votre dernier mot !

Laure Closier avec C.C.