BFM Business

Pour FO, le gouvernement "recule bien facilement" devant les "Pigeons"

BFM Business

Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly a estimé vendredi que le gouvernement a reculé "bien facilement" sur la fiscalité des créateurs d'entreprise.

Le gouvernement a en effet annoncé qu’il renonçait à taxer les plus-values de cessions des entrepreneurs, mais pas celles des investisseurs, selon le barème de l’impôt sur le revenu après la fronde des autobaptisés "Pigeons". Jean-Claude Mailly se demande ainsi si "socialement" ce sera "la même chose" en cas de mobilisation.

Sur les cessions d'entreprise, "c'est normal à un moment donné qu'il y ait une taxation plus forte qu'elle ne l'est aujourd'hui", a-t-il affirmé. Notamment quand une entreprise est créée dans "le but de la revendre le plus tôt possible pour faire la culbute".

AFP