BFM Business

Pour Ayrault, les chiffres du chômage ne seront "pas bons"

Jean-Marc Ayrault a indiqué qu'il s'attendait à ce que les chiffres du chômage soient "mauvais", jeudi 30 mai.

Jean-Marc Ayrault a indiqué qu'il s'attendait à ce que les chiffres du chômage soient "mauvais", jeudi 30 mai. - -

Le Premier ministre a clairement indiqué que les chiffres du chômage pour le mois d'avril, qui seront connus ce jeudi 30 mai, seraient "mauvais". Reste à savoir dans quelle mesure: Les Echos avancent le chiffre de 40.000 chômeurs supplémentaires.

Jean-Marc Ayrault annonce la couleur. Alors que les chiffres du chômage en avril seront connus ce jeudi 30 mai à 18 heures, le Premier ministre a clairement indiqué qu'ils s'attendait à ce qu'ils "ne soient pas bons".

"Nous sortons d'une période de deux trimestres d'une récession qui touche la France et toute la zone euro. Dans ces conditions, le marché de l'emploi ne peut repartir", a-t-il déclaré dans une interview au groupe de presse Ebra (Le Dauphiné Libéré, Le Progrès, Dernières nouvelles d'Alsace...).

Cependant, le chef du gouvernement estime toujours que si les acteurs se mobilisent, "il n'y a pas de fatalité à voir le chômage augmenter perpétuellement".

Reste à savoir de quelle ampleur sera l'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi. Le site des Echos, citant une "source officielle", avance le chiffre de 40.000 demandeurs d'emploi en plus.

Depuis l'arrivée de François Hollande au pouvoir, la moyenne est d'environ 25.000 chômeurs supplémentaires chaque mois. Une moyenne largement dépassée en mars dernier, avec 36.900 demandeurs de plus, permettant ainsi de battre le triste de record de 1997 en valeur absolue (différent du taux de chômage, calculé par rapport à la population active). En février, par contre, ils n'étaient "que" 18.400 à venir grossir les rangs de Pôle Emploi.

Dans ce contexte, l'annonce de Jean-Marc Ayrault laisse peu de place à l'optimisme.

>> A LIRE AUSSI - Chômage: modérer les salaires pour créer des emplois?

Y. D.