BFM Business
Emploi

Pilotes, hôtesses...: les compagnies aériennes européennes recrutent en masse

La direction va définir les règles applicables aux PNC.

La direction va définir les règles applicables aux PNC. - Dominique Faget - AFP

Les embauches prévues cette année sont nombreuses du côté des compagnies low-cost avec 750 emplois ouverts chez Eurowings et 1000 chez EasyJet.

Les compagnies aériennes européennes affichent clairement leur optimisme, pariant sur un accélération rapide du trafic aérien notamment pour l'été prochain alors que la crise sanitaire baisse en intensité.

Outre de nombreux achats d'avions, les recrutements sont également au beau fixe. Rappelons néanmoins qu'en pleine pandémie, les suppressions de postes avaient été plus que conséquentes.

Chez Eurowings, la filiale low-cost de la Lufthansa, 750 postes seront ouverts cette année soit le même niveau qu'en 2021. La compagnie recherche principalement plus de 200 pilotes et environ 550 PNC (stewards et hôtesses de l'air) "dans toute l'Europe".

"Nous sommes ravis de pouvoir offrir cette année encore à de nouveaux collègues une perspective chez Eurowings afin de poursuivre notre croissance planifiée", explique Anja Draxler, Head of HR & Legal chez Eurowings. "Avec plus de 1500 nouvelles embauches en 24 mois, nous investissons dans la viabilité future d’Eurowings à un moment où notre industrie s’efforce de sortir de la crise la plus profonde. Dans le même temps, nous préparons le cap pour une expansion significative de notre programme de vols à l’été 2022".

EasyJet veut des profils atypiques

Chez le géant EasyJet, c'est un programme pour recruter 1000 pilotes cadets en 5 ans qui est lancé. C'est la première fois que la compagnie low-cost se met à réembaucher des pilotes afin de "soutenir les opportunités de croissance future".

Campagne recrutement EasyJet
Campagne recrutement EasyJet © EasyJet

La compagnie a même opté pour une grande campagne de publicité pour faire passer la nouvelle. Objectif: "attirer des candidats aux profils variés et combattre les stéréotypes sur le métier de pilote de ligne" et les former.

La campagne met ainsi en avant des profils atypiques comme un DJ, une mère de famille ou une gymnaste devenus pilotes grâce à son cursus. "Tout le monde a la possibilité de mettre à profit ses compétences et ses passions pour devenir pilote de ligne", assure EasyJet.

Pour autant, la compagnie impose quelques conditions, notamment un niveau GCSE (équivalent britannique du Bac) dans différentes matières comme les maths, les sciences et l'anglais. Et de préciser que les candidats portant des lunettes ont toutes leurs chances... La compagnie assure qu'une formation de 18/24 mois peut permettre de s'installer dans le siège du co-pilote.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business