BFM Business

Philippe Varin s'engage à tenir compte des demandes du gouvernement

Philippe Varin a jugé constructif son entretien avec Jean-Marc Ayrault.

Philippe Varin a jugé constructif son entretien avec Jean-Marc Ayrault. - -

Le président du directoire de PSA s’est entretenu ce lundi 23 juillet avec Jean-Marc Ayrault des suites du plan de restructuration. Il a réaffirmé son intention de mener un dialogue social.

Philippe Varin était attendu à Matignon, ce lundi après-midi, pour s’entretenir avec Jean-Marc Ayrault du plan de restructuration de PSA annoncé la semaine dernière. A l’issue de cette réunion, qui a duré un peu plus d’une heure, le président du directoire de PSA a déclaré avoir eu un dialogue très instructif. "Nous avons discuté avec lui de l’état du marché européen, de la situation à laquelle nous sommes confronté et de la position du groupe, qui est particulièrement difficile", a indiqué le dirigeant.

Philippe Varin s'est aussi engagé à tenir compte des demandes de François Hollande et du gouvernement. Les 8000 emplois supprimés prévus dans le plan de restructuration ont été au cœur des échanges.

"Nous avons aussi réaffirmé notre attachement à un dialogue social exemplaire. Nous avons pris l’engagement qu’il n’y aurait pas de licenciement sec", a précisé le président du directoire de PSA.

Carlos Ghosn est lui aussi attendu à Matignon

Le sort de l’usine d’Aulnay-sous-bois, dont la fermeture a été actée dans le plan de restructuration, a aussi été abordé. Philippe Varin a expliqué au Premier ministre qu'"[ils feront leur] maximum pour assurer la réindustrialisation du site".

Un autre constructeur est attendu mercredi 25 juillet à Matignon. Carlos Ghosn, le patron de Nissan Renault, doit à son tour s’entretenir avec Jean-Marc Ayrault dans la matinée. Une dernière entrevue avant la présentation du plan de soutien automobile qui est programmé pour la fin de journée.

Mathieu Sevin et BFMbusiness.com