BFM Business

Philippe Martinez "regrette" l'absence d'unité syndicale en ce 1er mai

Le secrétaire général de la CGT était, ce mardi, l’invité de BFMTV-RMC. Interrogé sur l'absence d'unité syndicale en ce jour de fête du travail, il a déclaré "regretter" cette situation.

Une nouvelle fois l'ensemble des syndicats français ne défileront pas côte à côte en ce 1er mai. La CGT avait appelé les autres organisations syndicales a rejoindre le cortège qu'elle organise ce mardi à Paris. Mais la CFDT, FO la FSU ou encore l'Unsa n'ont pas souhaité se joindre au mouvement. 

"Au niveau national nous n'arrivons pas à défiler ensemble", a reconnu Philippe Martinez sur l'antenne de BFMTV-RMC. Le secrétaire général de la CGT précisant "regretter" cette situation. "Les luttes marchent quand les syndicats sont unis. Toutes les conquêtes sociales ont été obtenus quand les syndicats étaient unis", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de la CGT espère "parvenir à l'unité" d'ici à la fin du mois de mai. Selon lui, "il faut des mobilisations communes pour montrer qu'on défend tous la même chose."

A.M.