BFM Business

Parisot menace de retirer sa signature si l’accord sur l’emploi est dénaturé à l’Assemblée

Laurence Parisot pourrait retirer sa signature sur l'accord sur l'emploi

Laurence Parisot pourrait retirer sa signature sur l'accord sur l'emploi - -

La patronne du Medef, Laurence Parisot, a déclaré ce dimanche 3 février que si les sénateurs et députés changeaient le texte de l'accord sur l'emploi, elle retirerait sa signature. Selon elle, ce texte est "parfaitement équilibré".

"Le texte sur l’emploi que nous avons signé est parfaitement équilibré". Laurence Parisot, présidente du Medef, a avoué ce dimanche 3 février sur le plateau du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, qu’elle était inquiète.

Selon elle, l’accord sur l’emploi signé mi-janvier est "potentiellement historique. Il ne le sera réellement que si ce texte est adopté en l’état". Elle redoute à tel point un changement de texte de la part des sénateurs et députés, alors qu’il est actuellement en phase de transition pour devenir un article de loi, qu’elle menace de retirer sa signature en cas de changement. "S’il y a un changement, cela ne sera plus le texte que nous avons signé. Nous ne laisserons pas notre signature".

L'accord sur l'emploi devrait éviter des situations comme Goodyear

Si elle tient à ce texte, c’est parce que, pour elle, "il apporte des outils nouveaux indispensables pour les entreprises pour pouvoir s’adapter, il apporte des dispositions de sécurisation tout à fait rassurante pour les salariés".

Pour la présidente du Medef, "avec les outils qui sont dans l’accord conclu le 11 janvier dernier, des situations dramatiques comme Goodyear ne devraient plus voir le jour". " Partout où on est capable d’agir dans un cadre de dialogue social qui met la flexisecurité au cœur du sujet, on arrive à sauver les entreprises, on arrive à dépasser les moments difficiles, et à jeter des bases prometteuses pour l’avenir".

BFM Business.com