BFM Business

"On peut comprendre que Lakshmi Mittal soit choqué"

Lakshmi Mittal va être reçu par François Hollande, mardi 27 novembre.

Lakshmi Mittal va être reçu par François Hollande, mardi 27 novembre. - -

Le président de Shanti Asset Managment, Eric Mookherjee, était l'invité de BFM Business lundi 26 novembre. Interrogé sur la polémique autour de Mittal et du site de Florange, il a défendu l'industriel, qu'il dépeint comme un patron ayant fait beaucoup pour la sidérurgie.

François Hollande reçoit aujourd'hui Lakshmi Mittal à l'Eylsée sur fond de tensions autour du maintien de la production sur le site de Florange. La famille Mittal s'est en effet dite choquée par les propos d'Arnaud Montebourg. "Nous ne voulons plus de Mittal en France" a en effet déclaré le ministre du Redressement productif, avant de modérer ses propos. Et même si ce dernier est soutenu par certains alliés inattendus, tel Henri Guaino, certains trouvent que sa sortie n’était pas du meilleur goût.

C'est le cas d'Eric Mookherjee, président de Shanti Asset Managment, pour qui Lakshmi Mittal est avant tout un patron qui a fait beaucoup pour la sidérurgie. Il s'en est expliqué au micro de BFM Business, lundi: "Les mots sont un peu forts. On parle d’une situation économique globale extrêmement difficile. Des restructurations comme ça (Mittal), des pertes d’emplois comme ça, on en voit beaucoup.

Mittal n’est pas très aimé parce qu’il a construit son empire en reprenant des sociétés qui étaient soit en difficulté, soit carrément à la casse. Ce n’est pas un tendre, et il n’a pas une image très positive.

Mais il a réellement construit un empire et contribué à des innovations techniques comme les minifours en sidérurgie… Donc on comprend qu’il se dise : "moi je suis un véritable industriel, j’ai quand même conservé des emplois qui sans ça auraient été détruits". On peut comprendre qu’il soit choqué".


BFMbusiness.com