BFM Business

Non, la carte de visite n'est pas morte

Pour garder contact avec une personne rencontrée dans un séminaire, une soirée, ou même dans la rue, on passe en priorité par les réseaux sociaux. Pourtant les cartes de visite ont encore la cote grâce à leurs nombreux atouts.

Quand vous croisez quelqu'un d'intéressant a une soirée entre amis, vous le recontactez sur Facebook. Quand c'est dans un cocktail, vous utilisez Linkedin. Et quand vous croisez un homme (ou une femme) dans la rue que vous voulez revoir, vous allez sur Happn. Au vu de ces scènes de vie, qui donne encore sa carte de visite pour rester en contact ? Pourtant, il ne faut pas croire que ce petit rectangle de carton est tombé totalement en désuétude. La preuve : le marché de la carte de visite se porte très bien "+20% d’augmentation sur les deux années écoulées", explique un porte-parole de Print o clock, une start-up toulousaine. Celle-ci s’est lancée en 2008 en faisant le pari que la carte de visite, c'est l'avenir ! Pourquoi ne se démode-t-elle pas?

> La carte de visite est une référence du monde du travail

Cet outil de communication ne bouge pas, il fait toujours 8,5 cm de longueur sur 5,5 de large. Quelle start up qui se lance n'a pas sa carte de visite ? Aucune.

> Elle prouve que vous existez

Quand quelqu'un vous donne sa carte de visite, vous ne savez pas si sa boîte tient la route. Mais au moins vous savez que la personne existe, contrairement à Linkedin ou Twitter.

> La carte de visite vous donne de l'importance

Vous la donnerez peut-être qu'à votre mère, mais elle vous procure un statut dans le monde du travail. Vous êtes quelqu'un quelque part !

> La carte de visite innove

Il ne s'agit pas la carte de visite 2.0 que vous envoyez par mail. Ce bout de papier se propose aujourd’hui en réalité augmentée. Avec des flashcodes vous pouvez mettre des projets, des vidéos, des tonnes d'informations sur l'entreprise etc. Selon Bleamcard, qui en a fait sa spécialité, les cartes de visite offrent aujourd'hui plus d'informations qu'une plaquette commerciale. Vous vous demandez qui paye des cartes de visites alors qu’on est abreuvé de publicité pour des offres gratuites ?Eh bien, les entreprises le font, et elles les commandent par kilos. Les sociétés représentent ainsi 70% du marché.

Laure Closier édité par C.C.