BFM Business

Nicolas Sarkozy abrogera la loi Travail s'il redevient président

Nicolas Sarkozy prévoit notamment la primauté de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche.

Nicolas Sarkozy prévoit notamment la primauté de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche. - AFP - Thomas Samson

Le candidat à la primaire de la droite estime que la loi El Khomri ne contient que des "mesurettes".

Nicolas Sarkozy affirme qu'il abrogera la loi Travail s'il est élu à la présidence de la République, avant de faire voter à l'été 2017 "une vraie réforme du marché du travail" dans un entretien à paraître vendredi dans le Figaro Magazine.

Interrogé pour savoir s'il abrogera la loi Travail en cas de retour à l'Elysée, l'ancien chef de l'Etat répond :"oui, parce que le texte sur la compétitivité que nous ferons voter à l'été 2017 contiendra une vraie réforme du marché du travail et non les mesurettes de la loi El Khomri".

Fin des 35 heures

Dans son livre "Tout pour la France", vitrine de son programme pour 2017, il prévoit notamment la primauté de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche, un temps de travail hebdomadaire qui ne sera plus soumis aux 35 heures, et un temps de travail supplémentaire fixé en accord avec les salariés et par référendum d'entreprise qui deviendra "la norme".

Il prévoit aussi un report progressif de l'âge de départ à la retraite (63 ans en 2020, 64 ans en 2025), la révision des critères de licenciement économique, et la suppression du compte personnel de prévention de la pénibilité au profit d'un plan d'amélioration de la qualité de vie au travail.

A.R. avec AFP