BFM Business

Moins de contrats aidés signés en 2014

Il y a eu moins de nouveaux contrats aidés en 2014.

Il y a eu moins de nouveaux contrats aidés en 2014. - Philippe Huguen - AFP

Le nombre de contrats aidés signés a baissé de 9,7% en 2014 par rapport à l'année précédente. 413.000 contrats ont été signés.

Il y a eu moins de signatures de contrats aidés l'an dernier. Quelque 413.000 contrats aidés ont été signés en 2014 soit une baisse de 9,7% par rapport à 2013, selon une étude de la Dares publiée jeudi 3 septembre. Plus précisément, le service des statistiques du ministère du Travail a recensé près de 276.000 nouvelles embauches et 136.000 reconductions. Les contrats signés dans les chantiers et ateliers d'insertion (89.000) sont désormais comptabilisés à part.

Au 31 décembre 2014, 380.000 personnes étaient toujours sous contrat, soit 20% de plus qu'en 2013 compte-tenu de l'allongement de la durée moyenne des contrats et du déploiement des emplois d'avenir proposés aux jeunes peu ou pas qualifiés.

La majorité des contrats ont été signés dans le secteur non marchand (338.000) mais leur nombre a été réduit (-13%). Les associations et fondations restent les premiers employeurs (42,2%) devant les communes (19,7%) et les établissements publics d'enseignement (18,6%). Dans le secteur marchand (75.000), les recrutements ont au contraire augmenté de plus de 9%.

Amélioration de la qualité des emplois

La Dares y constate une amélioration de la qualité des emplois: la part des contrats à durée indéterminée (CDI) augmente de plus de 5 points pour atteindre 72%. En moyenne, les bénéficiaires travaillaient 34 heures par semaine. Tous secteurs confondus, le profil des bénéficiaires a peu évolué en 2014.

L'étude relève cependant une légère baisse de la part des jeunes dans les nouvelles embauches (41%, -2 points en un an) et une petite élévation du niveau moyen des nouveaux bénéficiaires: 49% (+1,1 pt) ont au moins le baccalauréat (25% des jeunes recrues en contrats d'avenir).

Selon une précédente étude de la Dares publiée début août, les contrats aidés du secteur marchand donnent lieu à un fort "effet d'aubaine". Dans plus d'un contrat aidé sur deux en 2013, les employeurs interrogés reconnaissent qu'ils auraient recruté la même personne au même moment sans subvention.

Pour 2014, la Dares estime que l'aide de l'Etat a permis la création nette de 40.000 emplois en tenant compte des embauches qui n'auraient pas eu lieu sans l'incitation.

D. L. avec AFP