BFM Business

Loi Travail: le marché de Rungis partiellement bloqué tôt ce matin

"Environ 700 manifestants ont bloqué l'entrée principale du marché de Rungis jeudi à partir de 3h du matin, créant des embouteillages."

Près de 700 manifestants, militants CGT principalement, opposés à la loi El Khomri, bloquaient jeudi matin à partir de 3h l'entrée principale du marché international de Rungis, a constaté sur place un journaliste de BFMTV. 

Le syndicaliste Miguel Fortéa, de la CGT Air France, évoque, lui, "près de 1.000 personnes sur place" auprès de l'AFP. "Des barrages filtrants" ont créé "des bouchons monstres" et "des feux de poubelles ont été placés le long de la route", a-t-il précisé.

L'Unef se joint au mouvement

Sur place, le journaliste de BFMTV n'a constaté qu'un blocage partiel du marché. De fait, un seul des quatre accès (E1) a été barré. Vers 5h30, les manifestants sont entrés dans le marché. Ils ont défilé dans les rues du marché jusqu'à 7h30, heure à laquelle l'action a pris fin. Des étudiants de l'Unef ont participé à cette action.

"On est sur une action de blocage en soutien aux camarades de la CGT qui ont pris la décision de venir bloquer ici aujourd’hui. Le but c’est clairement de pouvoir bloquer économiquement le pays, d’avoir une action concrète sur l’économie pour intensifier cette mobilisation", a déclaré au journaliste de BFMTV Léa Pierret, présidente de la section locale Unef Nanterre. 

Le Sénat débattra mardi du texte

La CGT a engagé depuis plusieurs semaines une épreuve de force avec le gouvernement sur la loi El Khomri réformant le marché du travail, qui sera débattue au Sénat à partir du 13 juin.

Le marché international de Rungis s'étend sur 234 hectares et regroupe 1.200 entreprises, essentiellement des grossistes, employant 12.000 salariés. Quelque 2,8 millions de tonnes de produits frais y sont commercialisées chaque année pour un chiffre d'affaires de près de 8,8 milliards d'euros en 2015.

A.R. avec AFP