BFM Business

Les suppressions d'emplois ont ralenti au premier trimestre

La baisse de l'emploi s'est faite à un rythme plus modéré au premier trimestre 2013.

La baisse de l'emploi s'est faite à un rythme plus modéré au premier trimestre 2013. - -

Selon les chiffres de l'Insee, publiés mercredi 12 juin, le secteur marchand a perdu 8.300 emplois sur les trois premiers mois de l'année. C'est cinq fois moins qu'au trimestre précédent.

Peut-être un signe encourageant pour le gouvernement, qui peine à réaliser son projet d'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année.

Les secteurs marchands de l'économie française ont, en effet, perdu 8.300 postes au premier trimestre, soit cinq fois moins qu'au trimestre précédent, grâce à un léger redressement de l'intérim. C'est ce qui ressort des données définitives publiées mercredi 12 juin par l'Insee.

Hors intérim, 21.600 emplois ont disparu. Ces chiffres de l'Institut national de la statistique et des études économiques, plus optimistes que les données provisoires du 14 mai, entérinent toutefois un quatrième trimestre consécutif de baisse de l'emploi privé (hors agriculture), avec 109.000 postes supprimés sur un an (-0,7%).

Le secteur tertiaire porté par l'intérim

Dans l’industrie, l’emploi a baissé de 0,4 % (-11.800 postes) au premier trimestre, indique l'Insee. Soit au même rythme qu’au cours des précédents trimestres de 2012. Sur un an, l’industrie a perdu 38.000 postes (soit -1,2 %).

L’emploi dans la construction, lui, diminue également de 7.300 postes, soit -0,5 % et de 23.400 postes sur un an.

Les effectifs intérimaires, quant à eux, augmentent légèrement ce trimestre, avec 13.300 postes supplémentaires. Toutefois, sur un an, le secteur reste en repli (-41.800).

A noter que les intérimaires sont comptabilisés dans le secteur tertiaire quel que soit le secteur dans lequel ils effectuent leur mission.

L’emploi du secteur tertiaire hors intérim, lui, recule faiblement au premier trimestre 2013 (-2.500 après -14.000 au quatrième trimestre).

Y. D.