BFM Business

Les patrons de TPE remontés contre la politique fiscale

Les TPE ne croient pas en une pause fiscale

Les TPE ne croient pas en une pause fiscale - -

Les patrons de TPE grognent contre la politique fiscale du gouvernement. 72% disent renoncer à investir et 46% à embaucher, selon un sondage Ifop publié ce jeudi 14 novembre.

La politique fiscale du gouvernement paralyse les TPE. C'est l'un des principaux facteurs qui cristallise le fort mécontentement des patrons de petites entreprises, selon un baromètre Ifop pour Fiducial et publié ce jeudi 14 novembre.

Conséquence, 72% des dirigeants interrogés renoncent à investir et 46% à embaucher pour cette raison. Les choses risquent de ne pas s'améliorer puisque pour 2014, peu de patrons de TPE croient en la promesse d'une pause fiscale: 75% craignent une hausse supplémentaire.

Du coup, la confiance générale envers l'exécutif reste bloquée à 13% d'opinions favorables pour le deuxième trimestre consécutif, soit le niveau le plus bas depuis la création du baromètre.

"Trop de dépenses, trop de dettes"

"Pour illustrer encore un peu plus le décalage existant entre les mesures annoncées et les attentes des entrepreneurs, uniquement 10% des patrons de TPE estiment que le gouvernement prend en considération les préoccupations liées à leur activité, soit un recul de 12 points depuis l'élection du président François Hollande", analyse Jean-Marc Jaumouillé, le directeur des techniques professionnelles de Fiducial.

Les TPE, entreprises de 0 à 19 salariés, au nombre de 2,4 millions, représentent 96,8% du nombre total d'entreprises en France hors agriculture, services financiers et administration, indique l'Ifop en citant l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Elles comptent pour 27% de la valeur ajoutée produite.

Diane Lacaze & AFP