BFM Business

Bercy lance un dispositif de 500 millions d'euros pour les TPE-PME

Pierre Moscovici a également chargé un haut fonctionnaire de lui soumettre des propositions pour faciliter la gestion de la trésorerie des TPE-PME

Pierre Moscovici a également chargé un haut fonctionnaire de lui soumettre des propositions pour faciliter la gestion de la trésorerie des TPE-PME - -

L'Etat a annoncé, ce jeudi 3 janvier, la mise en place d'un nouveau dispositif de garantie publique à destination des petites et moyennes entreprises. Le but est de leur permettre de contracter plus facilement des crédits de trésorerie auprès des banques.

Les PME et TPE font face à un climat tendu pour assurer leur financement et gérer leur trésorerie. Bercy le souligne bien. Citant les chiffres de la Banque de France, le ministère des Finances rappelle ainsi que les crédits de trésorerie sont en baisse de plus de 7% sur un an.

Du coup, Bercy donne un coup de pouce aux TPE et PME en mettant en place, dès ce jeudi 3 janvier, un dispositif de garantie publique qui doit faciliter l’octroi de ces crédits de trésorerie pour les TPE-PME. Le tout grâce à un fonds doté de 500 millions d'euros.

Cet outil sera géré par Oséo, désormais filiale de la Banque Publique d’investissement, et s’inscrit dans le pacte national pour la croissance dont est également issu le fameux Crédit d’impôt pour la compétitivité des entreprises.

Les TPE-PME pourront solliciter ce dispositif auprès de leurs agences bancaires. Celles-ci se retourneront vers Oséo auprès de laquelle un fonds a été créé spécifiquement qui garantit des prêts de 2 à 7 ans pour un montant maximum de 1,5 million d'euros par entreprise.

La CGPME salue l'initiative

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CGPME), s'est réjouie de cette annonce, ce jeudi dans un communiqué. Elle rappelle avoir "alerté à plusieurs reprises les pouvoirs publics sur la nécessité d'aider ces petites entreprises dont les partenaires bancaires se montrent trop souvent frileux".

"En ce début d'année morose, une bonne nouvelle est la bienvenue", a-t-elle commenté.

Par ailleurs, Pierre Moscovici a annoncé avoir "soumis à la consultation des organisations professionnelles un projet de texte de loi qui vise à remplacer les sanctions civiles et pénales existantes en cas de non-respect des délais de paiement interentreprises par une sanction administrative". Ce texte devrait être intégré au projet de loi sur la Consommation prévue au printemps.

Le texte indique également que le ministre de l’économie et des Finances, Pierre Moscovici a chargé Jean-Michel Charpin, inspecteur général des Finances, de lui soumettre des propositions pour faciliter la gestion de la trésorerie des TPE-PME.

Julien Marion et AFP