BFM Business

Les jeunes estiment que leurs études les préparent mal à la vie active

Pour décrocher leur premier job, 48%  des 18-30 ans ont patienté moins d'un an.

Pour décrocher leur premier job, 48% des 18-30 ans ont patienté moins d'un an. - 531431 - CC

Près de 7 jeunes Français sur 10 estiment que leur école les a insuffisamment formés à la recherche d'emploi, révèle un sondage OpinionWay. Plus de la moitié n'a notamment jamais rencontré de professionnels du secteur qu'ils rêvent d'intégrer lors de leur formation.

Quitter le statut d'étudiant pour entrer dans le vie active, c'est un passage excitant, mais qui n'a rien d'évident pour la majorité des jeunes. 51% des 18-30 ans interrogés par OpinionWay dans le cadre de son observatoire du premier emploi (1) jugent difficile de trouver un premier job. Ce sentiment est le plus répandu chez les personnes ayant fait des études supérieures (58% des bac+2 contre 41% pour les diplômés qui n'ont pas le bac)

Les jeunes ont en effet le sentiment d'avoir été jetés dans le grand bain sans y avoir été préparés: 68% des sondés déclarent que l'école prépare mal à la recherche du premier emploi. Ils sont deux sur trois à trouver que cela ne les a pas non plus préparés à la vie active. Et 57% avouent que leur formation ne leur a pas non plus permis d'échanger avec des professionnels du secteur qu'ils rêvent d'intégrer.

Pour décrocher leur premier job, 48% ont patienté moins d'un an. Mais certains ont dû multiplier les démarches pendant de une à trois années avant qu'un employeur leur fasse confiance. 8% ont mis plus de trois ans avant de décrocher leur premier contrat.

Un sur deux garde ce job moins d'un an 

Ce premier emploi s'avère rarement idéal. Ils sont 55% à déclarer qu'il ne répondait qu'en partie à leurs attentes, et 21% pas du tout.

Les perspectives d'évolution offertes par le job sont le point noir: seulement 47% des jeunes en étaient satisfaits. La rémunération proposée convenait à 53% des sondés. En revanche, le côté humain est beaucoup plus positif: 83% des sondés étaient content de leur intégration dans la société et 82% heureux des collègues qui les entouraient. Les jeunes s'éternisent au final rarement dans ce premier job. Au bout d'un an, près d'un sur deux ont déjà changé d'employeurs.

(1) Opinionway a interrogé un échantillon de 1.010 jeunes âgés de 18 à 30 ans, représentatifs cette population selon la méthode des quotas.

C.C.