BFM Business

Les enseignants français sont-ils si mal payés?

Les enseignants sont nombreux, mais mal payés et mal gérés, explique un rapport de la Cour des Comptes.

Les enseignants sont nombreux, mais mal payés et mal gérés, explique un rapport de la Cour des Comptes. - -

Dans un rapport publié ce 22 mai, la Cour des Comptes fustige la gestion trop centralisée des enseignants en France. Elle estime également que les dépenses de rémunérations sont mal réparties entre professeurs de statuts différents.

"Le ministère de l’éducation nationale a choisi de privilégier le nombre d’enseignants sur la rémunération". Le rapport de la Cour des Comptes, paru ce mercredi 22 mai, est tranchant: la quantité plus que la qualité dirige l’Education Nationale.

En 2012, 837.000 enseignants tentent de transmettre les savoirs aux têtes blondes. Ils représentent 44% des agents publics employés par l’Etat.

L’ensemble de leur rémunération n’atteignait, elle, que 17% du budget de l’Etat en 2011, soit 49,9 milliards d’euros. Parmi les nombreuses recommandations faites, huit pages sont justement consacrées à la mauvaise rémunération des enseignants.

> Travailler plus que ses voisins pour être payé moins

Les débuts de carrière sont plus difficiles pour les enseignants français que pour leurs collègues européens et ceux des autres pays de l’OCDE, qui gagnent entre 15% et 20% de plus. Par exemple, un enseignant dans un collège de Picardie gagnera près de 500 euros de moins par mois que son confrère allemand ou anglais. Ces différences s’amenuisent toutefois avec la durée de la carrière.

De plus, d’après l’OCDE, 918 heures sont assurées en moyenne dans le premier degré français par enseignant, contre seulement 782 heures dans le reste des pays de l’OCDE. Mais cette tendance s’inverse dès le collège, où les Français assurent en moyenne 58 heures de moins.

> Des fonctionnaires sans prime

Si l’on considère le salaire moyen annuel des enseignants (30.129 euros) par rapport à celui des autres fonctionnaires de catégorie identique (46.345 euros), ils ont des raisons de se plaindre.

La rémunération des profs est inférieure de 35% à celle d’un cadre équivalent dans la fonction publique, explique le rapport. Cela s'explique en partie par les faibles primes perçues par les enseignants par rapport aux autres fonctionnaires.

> Le privé, loin d'être un eldorado

Les enseignants du privé sont mieux payés que ceux dans le public? Non, répond la Cour des Comptes. Leur rémunération brute est effectivement plus élevée que celle des enseignants du public, mais leur net en fin de mois est plus faible, à cause de cotisations sociales plus importantes.

De plus, les enseignants du privé "en sous-service" sont payés par heure de cours effectuée, alors que leurs confrères du public sont rémunérés sur la base d’un temps plein.

A LIRE AUSSI:

>> Peut-on augmenter les profs?

>> Enseignants: un milliard d'euros versé en heures supplémentaires

>> Cour des comptes: "Les enseignants doivent être mieux payés"

Audrey Dufour