BFM Business

Les caisses d'allocations familiales "au bord de l'explosion"

Un rapport du Sénat évoque également "une situation de crise" pour les CAF

Un rapport du Sénat évoque également "une situation de crise" pour les CAF - -

Les employés des CAF sont en grève, ce jeudi 22 novembre, alors que les dirigeants de ces Caisses se retrouvent pour évoquer les grandes orientations sur la période 2013-2016.

Ce jeudi 22 novembre n’est pas le bon jour pour aller faire la queue à la CAF. Les employés des Caisses d’allocations familiales sont,en effet, appelés à faire grève par les Fédérations CGT, FO,CFE,CGC.

Ce mouvement colle évidemment au calendrier des instances dirigeantes. Une réunion se tient ainsi, ce jeudi et ce vendredi, à Marseille, entre les présidents et directeurs des CAF et leurs homologues de la Caisse nationale d’allocations familiales. Leurs discussions porteront sur les futures conventions d’objectifs et de gestion (COG) pour la période 2013-2016. La ministre de la Famille, Dominique Bernotti, doit y participer, vendredi.

C’est donc en marge de cette réunion, que les employés de la CAF font entendre leur voix. Dans un communiqué paru lundi pour expliquer leur démarche, les syndicats parlent de CAF "au bord de l’explosion", dénonçant ce qu’ils considèrent comme des conditions délètères. Le texte cite ainsi "la suppression de 1000 postes en trois ans", "le retard considérable dans le traitement des dossiers des allocataires", ou la "dégradation inquiétante des conditions de travail".

Un rapport parlementaire parle de "crise"

Les syndicats s’inquiètent car les orientations qui vont être discutées jeudi et vendredi "s'inscrivent dans le droit fil de la politique gouvernementale qui prévoit notamment la réduction de 20 milliards de dépenses publiques qui vont impacter aussi les organismes de sécurité sociale dont les CAF".

Pour appuyer leurs revendications, comme la fin des suppressions de postes, les syndicats cite un rapport du Sénat, déposé le 7 novembre dernier.

A leur crédit, il est vrai que le texte parle "d’une situation extrêmement préoccupante pour les CAF" et note "le profond malaise des personnels du réseau, "exacerbés par le processus de départementalisation qui s’est achevé fin 2011".

Ce rapport décrit même une situation de "crise" dans les CAF, soulignant les nouvelles missions des caissess. Le texte cite notamment le RSA (revenu de solidarité active). Depuis le 1er décembre 2008, les CAF peuvent instruire les dossiers relevant de cette allocation et doivent accompagner leurs bénéficiaires. Elles sont également chargées du versement.

Le texte estime que la mise en œuvre de cette nouvelle allocation "a été un défi" pour les CAF qui a ainsi généré "une importante charge de travail" sur la période 2009-2012, contribuant au malaise ressenti par les employés.

Julien Marion