BFM Business

Le taux d'absentéisme en hausse dans les collectivités territoriales

-

- - SEBASTIEN BOZON / AFP

Selon une étude de Sofaxis, courtier en assurances auprès des collectivités territoriales, les absences pour raisons de santé des agents ne cessent d'augmenter depuis dix ans (+33%).

Le taux d'absentéisme des agents des collectivités territoriales est toujours en hausse. Il est passé de 9,5% en 2016 à 9,8% l'an dernier. Cela représente une augmentation de 3% sur un an et de 33% sur dix ans. Autre donnée : près de la moitié des fonctionnaires territoriaux ont été absents au moins une fois dans l'année.

Et la durée cumulée des arrêts maladies s'allonge : Trente neuf jours par an en moyenne, contre dix sept dans le privé. Première cause de ces arrêts : les maladies dites « ordinaires », devant les accidents du travail, qui sont le deuxième motif d'absence. D'après cette enquête, menée par Sofaxis, un courtier en assurances auprès des collectivités territoriales, l'augmentation de ces arrêts maladie pourrait être liée aux « pressions psychologiques et aux tensions vécues par les personnels ».

Entre les indemnités journalières et les frais médicaux, l'an dernier ces arrêts maladie ont représenté un coût direct de plus de deux mille euros par agent. Mais aussi un coût indirect difficile à chiffrer. Ces absences sont par définition imprévisibles, elles désorganisent donc les activités. Cette désorganisation, souligne l'étude, entraîne une surcharge de travail, donc « de la fatigue supplémentaire et de l'insatisfaction pour les agents présents ». Ce qui pourrait aboutir à plus ou moins long terme... à de nouveaux arrêts.