BFM Business

Le syndicat des petits patrons s'oppose à une surtaxe des CDD

La CGPME refuse la taxation accrue des CDD

La CGPME refuse la taxation accrue des CDD - -

Jean-Eudes du Mesnil, secrétaire général de la CGPME, ne veut pas pénaliser les entreprises obligées d'utiliser des contrats à durée déterminée.

Alors que les négociations sur la sécurisation de l’emploi redémarrent ce vendredi 30 novembre, le Medef a fait parvenir un nouveau texte aux syndicats. Il instaure des droits rechargeables au chômage, c'est-à-dire qu'un chômeur peut conserver ses droits à indemnisation même s'il retrouve un emploi. En revanche, il ferme notamment la porte à la taxation accrue des CDD.

Une satisfaction pour la CGPME, principal syndicat des patrons de PME, qui avait d'ailleurs fait pression en ce sens auprès du Medef. "Que les gens soient davantage embauchés à l’heure actuelle en CDD, c’est une réalité. Mais derrière, heureusement, ça se transforme en CDI", souligne Jean-Eudes du Mesnil, son secrétaire général, sur BFM Business. Selon lui, il ne faut pas oublier que la majeure partie des contrats sur le marché du travail sont des CDI.

Enfin, il ne voit pas pourquoi pénaliser certains secteurs: "On a des secteurs professionnels qui ont besoin des CDD, qui ne peuvent pas faire autrement", conclut-il.

Alexis Pluyette et BFMbusiness.com