BFM Business

Le recrutement par relations, une valeur sûre pour les employeurs

Une entreprise sur deux fait appel aux réseaux professionnel et personnel pour identifier des candidats.

Une entreprise sur deux fait appel aux réseaux professionnel et personnel pour identifier des candidats. - Missavana- CC

Quand elles cherchent à recruter, près de sept entreprises sur dix commencent par examiner les candidatures spontanées qu'elles ont reçues, selon une étude de la Dares. Mais cela n'aboutit pas forcément à une embauche. Le jeu des relations, professionnelles ou personnelles, est plus efficace.

Chaque embauche représente un enjeu pour une entreprise. Comment trouver rapidement la bonne personne qui saura répondre aux besoins du poste? Les employeurs n'hésitent pas à faire appel à une grande variété de canaux pour toucher un maximum de candidats. C'est ce que met en lumière une étude du ministère de Travail menée par la Dares.

Le site internet corporate est mis à contribution par 80% des entreprises disposant d'un service RH, et dans une entreprise sur deux n'en possédant pas. C'est en effet un bon moyen pour se constituer une base de données de CV en recueillant les candidatures spontanées. 93% des sociétés déclarent en recevoir. Bonne nouvelle pour les candidats: leur mail ne finit pas systématiquement aux oubliettes car, lorsqu'elles cherchent à renforcer leurs effectifs, c'est là que les entreprises piochent en priorité. Près de sept processus de recrutement sur dix passent par l'examen des candidatures spontanées. La diffusion d'une annonce est aussi très prisée, puisqu'une entreprise sur deux y a recours. La consultation des bases de CV intervient dans plus de 40% de recrutements.

-
- © -

L'étude de la Dares permet aussi de formaliser ce que tout le monde pressentait: l'importance du réseautage dans le cadre des recrutements. L'appel aux réseaux professionnel et personnel est le deuxième canal activé par les entreprises (un cas sur deux). Plus intéressant encore, c'est celui qui affiche le taux de réussite le plus élevé: 27% des candidats ainsi identifiés sont recrutés. Les entreprises l'utilisent en majorité pour embaucher des cadres (34% des cas) et des ouvriers qualifiés ou non qualifiés (respectivement 33% et 34% des cas) mais très peu pour les employés (3% des cas).

Les candidatures spontanées ont un taux d'aboutissement de 21%. C'est le moyen de recrutement privilégié quand les entreprises ont un délai très court ou n'ont qu'un contrat à durée déterminée à proposer.

Au final, les erreurs de recrutement sont rares. 81% des entreprises se déclarent satisfaites de leur choix. Le recrutement par recommandation marque encore une fois des points. Neuf sociétés sur dix ayant choisi un candidat grâce à leurs relations déclarent que, si c'était à refaire, elles retiendraient la même personne.

Coralie Cathelinais