BFM Business

Le nombre de demandeurs d'emploi en forte baisse au troisième trimestre

Le logo de Pôle Emploi. Photo prise dans une agence parisienne le 29 janvier 2021

Le logo de Pôle Emploi. Photo prise dans une agence parisienne le 29 janvier 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Selon les chiffres de Pôle Emploi, le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé de 5,8% au troisième trimestre en France métropolitaine.

L'embellie se poursuit sur le marché du travail. Selon les chiffres de la Dares publiés ce mercredi, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a baissé de 5,8% au troisième trimestre (-203.100) en France métropolitaine, à 3,3 millions de personnes, et de 10% sur un an.

Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi exerçant une activité réduite courte (catégorie B) diminue quant à lui de 0,1% par rapport au deuxième trimestre. En revanche, celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) augmente de 6,5%. Catégories A, B et C confondues, le nombre de demandeurs d'emploi s'élève à 5,58 millions de personnes, en baisse de 1,9% au troisième trimestre (-110.900) et de 3,6% sur un an.

En prenant en compte les départements et régions d'outre-mer, hors Mayotte, la France comptait 3,5 millions de demandeurs d'emploi de catégorie A au troisième trimestre (-5,5% et -9,7% sur un an). Avec les catégories B et C, ce nombre s'élève à 5,9 millions (-1,9% sur le trimestre, -3,6% sur un an).

Le nombre de chômeurs en catégorie A se situe juste ainsi en dessous de son niveau d'avant-crise, avec 5200 demandeurs d'emploi en moins par rapport au 4e trimestre 2019. Pour les catégories A, B et C, il reste en revanche supérieur à son niveau d'avant-crise (+124.100).

Hausse des effectifs des catégories D et E

A noter par ailleurs que 766.100 personnes inscrites à Pôle emploi ne sont pas tenues de rechercher un emploi en France métropolitaine, soit parce qu'elles ne sont pas immédiatement disponibles (catégorie D: formation, contrat de sécurisation professionnelle, maladie...), soit parce qu'elles sont en contrat aidé ou en phase de création d'entreprise (catégorie E). Au troisième trimestre, les effectifs de ces deux catégories progressent respectivement de 13,8 et 2,4%.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco