BFM Business

La fin de l'année s'annonce propice au recrutement des cadres

-

- - Martin Bureau - AFP

Les entreprises ont recruté plus que prévu au troisième trimestre, selon l'Apec. Pour la fin de l'année, les intentions d'embauche pour les cadres continuent à augmenter: 55% des entreprises envisagent de renforcer leurs équipes.

Même si la croissance peine à repartir, l'emploi des cadres n'en pâtit pas et continue sur sa belle lancée. 57% des entreprises ont embauché au moins un cadre entre juillet et septembre, selon la note de conjoncture trimestrielle de l'Apec. Or, il y a 3 mois, elles n'avaient été que 52% à déclarer en avoir l'intention. De plus, 47% déclarent que leurs volumes de recrutement sont plus importants que l'année dernière.

Les perspectives s'annoncent tout aussi favorables pour la fin de l'année: 55% des entreprises envisagent d'embaucher au quatrième trimestre, soit 4 points de plus qu'il y a un an. Parmi elles, 74% sont certaines de le faire, c'est là aussi mieux qu'en 2015 (3 points de plus). 

Pour la moitié des recruteurs, il s'agit de compenser les départs en retraite. C'est surtout vrai pour le secteur médico-social, la banque assurance ou encore le commerce et les transports.

Les jeunes diplômés profitent de la reprise

Les besoins de forces vives liés au développement de l'activité sont avancés par 29% des entreprises. C'est la motivation de recrutement principale pour les entreprises du secteur informatique (77%). 

Les opportunités d'emploi vont profiter aux jeunes cadres (1 à 5 ans d'expérience) et à ceux ayant de 5 à 10 ans d'expérience. Les jeunes diplômés vont aussi bénéficier de l'attention des recruteurs: ce type de profil intéresse 37% des entreprises, soit deux points de plus qu'il y a un an. Cela s'explique en partie par le dynamisme du secteur informatique, qui recrute facilement des jeunes diplômés sur des postes cadres.

Autre signe que l'insertion des jeunes se fait plus facilement: l'Apec comptabilise 39 candidatures en moyenne sur les offres recherchant ce profil, contre 60 il y a un an.

C.C.