BFM Eco

Index égalité femme-homme: découvrez si votre employeur est bien noté

-

- - LOIC VENANCE / AFP

Le ministère du Travail a mis en ligne ce vendredi la note sur 100 de 2324 entreprises de plus de 1000 salariés en France en termes d'égalité professionnelle femme-homme. Un moteur de recherche permet d'accès directement à la notation en saisissant la raison sociale de l'employeur.

Le ministère du Travail a tenu sa promesse et rendu publique sur son site la liste des entreprises de plus de 1000 salariés à l'aune de l'index (sur 100) de l'égalité professionnelle homme-femme, mis en place il y a un an. Un moteur de recherche donne accès, en saisissant la raison sociale de l'entreprise, à la notation de l'entreprise en cliquant ici. Un fichier sous forme de tableur Excel de la liste de ces entreprises avec leur index est également téléchargeable.

Elles ont été 81% des entreprises de plus de 1000 salariés à jouer le jeu en renseignant cet index. Celui-ci comprend cinq critères: l'écart de rémunération femmes-hommes (40 points), l'écart dans les augmentations annuelles (20 points), l'écart dans les promotions (15 points), les augmentations au retour de congé maternité (15 points) et enfin la présence de femmes parmi les plus gros salaires de l'entreprise (10 points).

"L’analyse détaillée des premiers résultats des entreprises de plus de 1000 salariés montre qu’elles respectent davantage leurs obligations en matière d’égalité des sexes que l’an passé" commente sobrement le ministère. L’édition 2020 révèle que la note moyenne est de: 87 pour les entreprises de plus de 1 000 salariés contre 83 en 2019).

La part des entreprises ne respectant pas leur obligation d’augmenter toutes les femmes à leur retour de congé maternité (indicateur 4) passe d’un tiers en 2019, à une sur dix en 2020.

Toutefois, le fameux "plafond de verre", qui écarte souvent les femmes des postes de direction, reste bien en place. Dans une entreprise sur deux, il y a au moins 9 hommes dans les 10 plus hautes rémunérations.

La ministre du travail avait déjà dévoilé, hier jeudi 5 mars, la liste des 19 entreprises n'ayant pas atteint la note de 75 sur 100 dans l'index annuel de l'égalité salariale homme-femme mis en place par le gouvernement: Derichebourg, Safran, Securitas France et Go Sport, notamment.

Frédéric Bergé