BFM Business

Hollande veut une réforme de l'impôt sur les sociétés

François Hollande prononce un discours devant un parterre d'entrepreneurs, à la Halle Freyssinet de Paris.

François Hollande prononce un discours devant un parterre d'entrepreneurs, à la Halle Freyssinet de Paris. - -

Le chef de l'Etat est intervenu devant plusieurs milliers d'entrepreneurs ce jeudi 25 octobre, lors du "Grand rendez-vous 2012 Oseo Excellence". Le coeur de son discours a porté sur la compétitivité, avec notamment une réforme de l'impôt sur les sociétés au programme.

Au "Grand rendez-vous 2012 Oseo excellence", le président de la République a évidemment évoqué le problème de la compétitivité des entreprises françaises, grand sujet d’actualité à l’heure où les conclusions du rapport Gallois font l’objet de nombreux commentaires. Le chef de l'Etat a pourtant été clair: la stratégie de compétitivité que le gouvernement mettra en place sera basée sur le rapport Gallois. Il a néanmoins ajouté que tout transfert des charges sociales sur la fiscalité ne pourrait se faire brutalement: "Ce basculement ou ce transfert ne pourra se faire que dans le temps".


Une réforme de l'impôt sur les sociétés

Devant un parterre d’entrepreneurs, François Hollande a également défini le rôle d’Oseo au sein de la Banque publique d’investissement, dont la "force de frappe" est censée doper les PME françaises. "La BPI, c'est Oseo en plus grand", a-t-il déclaré.
Mais surtout, François Hollande a annoncé une réforme de l'impôt sur les sociétés, avec une "modulation" des taux. "Nous aurons à travailler ensemble" pour que cet impôt évolue vers "une assiette large et des taux qui devront être modulés", a déclaré le chef de l'Etat, déplorant "un impôt sur les sociétés dont la caractéristique en France est d'avoir un taux élevé mais une assiette étroite".

Sujet vidéo : Jérémy Trottin

BFMbusiness.com