BFM Business

Geoffroy Roux de Bézieux (Medef): "les emplois, ça ne se décrète pas"

Invité ce mardi 18 février sur BFMTV, Geoffroy Roux de Bézieux a appelé le gouvernement à "arrêter de passer des lois en permanence".

Invité ce mardi 18 février sur BFMTV, Geoffroy Roux de Bézieux a appelé le gouvernement à "arrêter de passer des lois en permanence". - -

Le vice-président du Medef était l'invité de BFMTV, ce mardi 18 février. Il est notamment revenu sur le pacte de responsabilité, qui, selon lui, manque de clarté.

"Nous ne voyons pas clair dans ce pacte". Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef et invité de BFMTV ce mardi 18 février, a décrié l'absence de lisibilité du pacte de responsabilité que François Hollande propose aux entreprises.

Comme Pierre Gattaz, le président du Medef, un peu plus tôt dans la journée, Geoffroy Roux de Bézieux, a appelé le gouvernement à montrer des mesures concrètes car "nous n'avons pas encore compris ce que le gouvernement met dans ce pacte", a-t-il insisté.

Avant de parler de contreparties, il veut ainsi "connaître les parties de ce pacte". "Quelles sont les baisses d'impôts, de charges, de coût du travail?", s'est-il interrogé.

"J'espère que PSA va repartir"

Il est ensuite revenu sur ces contreparties, Arnaud Montebourg, demandant des engagements chiffrés de la part du patronat en termes d'emplois. "Ce n'est pas réaliste, les emplois ça ne se décrète pas",a réagi Geffroy Roux de Bézieux.

Il a rappelé que, de son côté, le Medef demande notamment "la compétitivité, la confiance". "Il faut que les ministres arrêtent de passer des lois en permanence. Au final, cela est très anxiogène pour les chefs d'entreprises", a fait valoir le vice-président du Medef.

Geoffroy Roux de Bézieux, qui est par ailleurs membre du conseil de surveillance de PSA, a estimé que l'arrivée de Dongfeng au capital du constructeur "est une bonne nouvelle. C'est un projet porteur pour PSA qui a besoin d'argent, de se développer et j'espère que l'entreprise va repartir après trois, quatre années difficiles".

J.M.