BFM Business

Florange: Un repreneur éventuel serait prêt à investir 400 millions d'euros

BFM Business

Un nouveau moyen pour l'Etat de convaincre ArcelorMittal? Ce mercredi 28 novembre, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a déclaré devant l'Assemblée nationale qu'un repreneur éventuel de l'intégralité de Florange était prêt à investir "près de 400 millions d'euros" dans l'usine.

Après avoir fait état la semaine dernière de "deux offres et marques d'intérêts", le ministre a évoqué seulement "un repreneur, un aciériste" intéressé par l'ensemble du site.

Mais, pour le moment, ArcelorMittal ne compte céder qu'une partie de l'usine de Florange,c'est à dire les deux hauts fourneaux et la cokerie, et non son intégalité. Ce qui donne lieu à un bras de fer entre l'entreprise et le gouvernement, qui depuis songe à une nationalisation temporaire de Florange pour faciliter la reprise de l'usine.

Hier, François Hollande s'est entretenu avec le PDG d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, et avait confirmé que cette nationalisation temporaire était bel et bien une option mise sur la table.

J.M. et AFP