BFM Business

En voulant citer un apôtre, Gattaz s'attire les moqueries de la CFTC

Pierre Gattaz s'est attiré les railleries de Joseph Thouvenel, le vice-président de la CFTC.

Pierre Gattaz s'est attiré les railleries de Joseph Thouvenel, le vice-président de la CFTC. - Eric Piermont - AFP

Joseph Thouvenel, l'un des dirigeants du syndicat chrétien, a raillé le président du Medef qui avait un peu plus tôt confondu Saint Thomas d'Aquin et Saint Thomas.

L'anecdote a de quoi faire sourire. Après les annonces de François Hollande sur l'emploi, Pierre Gattaz a confondu Saint Thomas, symbolisant le doute, et Saint Thomas d'Aquin, théoricien du "juste salaire". Ce qui lui a valu une remarque ironique de la CFTC.

"Nous sommes comme Saint Thomas d'Aquin, nous attendons maintenant de voir des mesures concrètes après ces bonnes déclarations d'intention", avait affirmé le président du Medef, après les voeux du président de la République.

"Nous croyons ce que nous voyons sur les fiches de paie"

"Nous nous réjouissons de voir le président du Medef soutenir la voie tracée par Saint Thomas d'Aquin au 13e siècle, lui qui théorisa sur le juste salaire. Salaire suffisant pour que tout travailleur puisse vivre dignement, lui, sa famille et épargner", lui a répondu Joseph Thouvenel, le vice-président du syndicat chrétien.

Celui-ci "appelle le Medef à passer aux actes". "Sur ce sujet, nous sommes comme Saint Thomas, l'apôtre (1er siècle), nous croyons ce que nous voyons sur les fiches de paie", a raillé Joseph Thouvenel.

Selon la tradition chrétienne, Saint Thomas avait douté de la résurrection de Jésus-Christ, devenant ainsi le symbole de l'incrédulité religieuse.

Y.D. avec AFP