BFM Business

En Europe, seulement un manager sur trois est une femme

Les Européennes sont plus diplômées que les hommes, mais cela ne se traduit pas par des postes à responsabilité ou de meilleurs salaires.

Les Européennes sont plus diplômées que les hommes, mais cela ne se traduit pas par des postes à responsabilité ou de meilleurs salaires. - Unsplash - CC

Eurostat vient de publier le portrait en statistiques des hommes et des femmes vivant en Europe. Niveau d'éducation, écarts de salaires, évolutions de carrière… en voici les principaux chiffres.

L'institut de statistiques de l'Union européenne, Eurostat, s'est penché sur ce qui caractérise et différencie les hommes et les femmes constituant sa population. Il nous livre un panorama du quotidien de ses 511 millions de résidents au travers de chiffres. Voici les 4 faits marquants de leur vie professionnelle:

Un tiers des femmes sont diplômées du supérieur

33% des femmes vivant dans l'Union européenne ont un diplôme du supérieur, contre seulement 29% des hommes en 2016. Les écarts les plus grands ont été constatés dans les pays Baltes, mais aussi en Finlande, en Suède et en Slovénie. En revanche, parmi les Européens n'ayant pas dépassé le secondaire, on compte autant d'hommes que de femmes (23%).

Un manager sur trois est une femme

Même si elles ont fait plus d'études, les Européennes ont du mal à gravir les échelons. En 2016, seulement 33% des sièges de managers étaient occupés par des femmes. C'est exactement le taux affiché par la France. La Lettonie est la championne de l'égalité, avec 47% des femmes à ces postes clés. La Pologne et la Slovénie sont aussi parmi les bons élèves avec un taux de 41%. Les femmes ont plus de mal à voir leur carrière évoluer au Luxembourg puisqu'elles occupent seulement 18% des postes à responsabilités.

Les écarts de salaires s'élèvent à 16% en moyenne

Quel que soit le pays, le salaire moyen des femmes est inférieur à celui des hommes. L'écart s'élève à 16% en moyenne. Cette inégalité ne s'explique pas uniquement par des différences de responsabilités, de qualifications ou de secteur d'activité. À poste égal, les différences de salaire persistent. Par exemple, une femme avec un poste de manager perçoit en moyenne 22,82 euros de l'heure tandis que son collègue au même poste perçoit 31,96 euros, soit une différence de 9,14 euros. En France, l'écart entre les deux sexes est un peu moins élevé (7,46 euros). Les écarts les plus faibles sont relevés dans des emplois administratifs et dans le secteur des services avec 8% de moins. Mais ces emplois affichent des rémunérations faibles. 

61% des femmes travaillent

71,8% des Européens âgés de 15 à 64 ans ont un emploi contre seulement 61% des Européennes. Être maman a une forte incidence sur le taux d'emploi, mais pas comme on s'y attendrait. Eurostat a constaté que 65% des femmes sans enfant travaillent mais elles sont 71% parmi celles qui ont un enfant à avoir un job. Au deuxième enfant, le taux diminue à 70% et avec trois enfants, elles ne sont plus que 55%. En France, davantage de femmes continuent d'avoir un travail avec deux enfants (75% ont un emploi) mais comme pour toutes les Européennes, le 3ème enfant marque une rupture (56% sont encore en activité).

C.C.