BFM Business

Emploi : Edouard Philippe veut faire du « sur-mesure » dans les territoires

Édouard Philippe ce lundi soir à Matignon.

Édouard Philippe ce lundi soir à Matignon. - BFMTV

Le Premier ministre a reçu à Matignon les partenaires sociaux et les associations d’élus. Objectif : lancer la « mobilisation générale » pour l'emploi, territoire par territoire.

Le gouvernement veut désormais accélérer sur l’emploi. Une semaine après avoir fixé le calendrier des réformes annoncées, Edouard Philippe se concentre sur le concret. « Il faut que tout le monde se mette ensemble pour trouver la solution concrète et pratique à un problème concret et pratique » a-t-il expliqué.

Ce lundi, il recevait à Matignon, autour d'une dizaine de ministres, les syndicats, le patronat et des associations d’élus. L’objectif est désormais de lancer la « mobilisation générale » pour accentuer la baisse du chômage.

Logements, transports, garde d’enfants…

Une méthode qui plait aux syndicats réformistes. « La porte est entrouverte et il faut mettre le pied dans la porte pour pousser nos sujets » s’est réjoui Laurent Berger de la CFDT. « Comme d'habitude la CFDT jugera sur pièces mais objectivement les thèmes qui sont portés sont de bons sujets. » Même tonalité du côté de l’Unsa. « On a dit au Premier ministre qu'il fallait des éléments concrets qui montrent que les discussions ont servi à quelque chose et que la parole des salariés a été entendue » souligne Laurent Escure. Force Ouvrière s’est montrée plus dubitative regrettant « le grand absent de la présentation initiale : l'augmentation des salaires et du pouvoir d'achat ». Quant à la CGT, elle a préféré sécher l’évènement, tout comme Solidaires.

Concrètement, plusieurs thèmes ont été évoqués. Tout d’abord l’apprentissage, sujet cher à l’exécutif. « Il ne s'agit pas de redéfinir le cadre juridique ou opérationnel de l'apprentissage mais de répondre à des questions concrètes qui se posent désormais » a expliqué le Premier ministre. Pour permettre son développement, c’est plutôt la question des logements et des transports qui est désormais sur la table. De la même façon, la garde d’enfants fait aussi partie des freins pour la reprise d’emploi.

« Haute-couture »

Surtout, le gouvernement veut désormais faire du « sur-mesure » et même de la « haute-couture » dans les territoires, selon Edouard Philippe, « pour être certain que les solutions concrètes sont bien apportées et que les changements se voient. »

Au-delà de l’emploi, l'accompagnement des territoires dans la transition écologique et numérique font aussi partie des sujets évoqués lors de ces réunions. La deadline ? « Pour le mois de septembre » a assuré Edouard Philippe. Le rendez-vous est pris.