BFM Business

Droit du travail: Valls s'évite une polémique

Manuel Valls a refusé de s'attaquer aux 35 heures, via une mesure sur le seuil du déclenchement des heures supplémentaires.

Manuel Valls a refusé de s'attaquer aux 35 heures, via une mesure sur le seuil du déclenchement des heures supplémentaires. - Martin Bureau - AFP

Après la remise d'un rapport sur le droit du travail, le Premier ministre a rejeté une proposition consistant à repousser le seuil de déclenchement des heures supplémentaires. Manuel Valls a malgré tout annoncé un projet de loi pour le premier semestre 2016.

Le Code du travail français est devenu "trop complexe, parfois même illisible". Par ces mots, Manuel Valls a voulu marqué la volonté gouvernementale de faire bouger les lignes, après la remise du rapport Combrexelle.

Malgré tout, le Premier ministre n’a pas retenu les propositions les plus polémiques, parmi lesquelles le report du seuil de déclenchement des heures supplémentaires, qui avait été interprété comme une remise en cause des 35 heures.

Les accords collectifs privilégiés

L’accent devrait en fait être mis sur les accords collectifs, qui seront privilégiés par rapport au code du travail. Les négociations se dérouleraient au sein des branches professionnelles, dont le nombre serait réduit, leur octroyant de facto plus de poids.

Les propositions retenues par l’exécutif seront, elles, traduites dans un projet de loi voté avant l’été 2016, selon Manuel Valls.

La CGT marque (déjà) son opposition

Peu après l'intervention de Manuel Valls, Philippe Martinez, le numéro un de la CGT s'est déclaré "résolument contre cette évolution du code du travail".

Y.D.