BFM Business

Doux : le ministère juge les offres de reprise insuffisantes

BFM Business

Le ministère du Redressement productif a estimé ce jeudi, alors que s'achevait à 18 heures, le délai de dépôt des offres de reprise du groupe volailler Doux en redressement judiciaire, que "le compte n'y est pas dans les offres" reçues à ce jour.

Six propositions de reprise du groupe volailler Doux ont été déposées ce jeudi, émanant des établissements Daviet, Cavac Ciab, Financière Turenne Lafayette, LDC, Sofiproteol et Tilly-Sabco, a indiqué l'administrateur judiciaire, Régis Valliot.

Les repreneurs éventuels avaient jusqu'à jeudi 19H00 pour déposer leurs offres. Le ministère du Redressement productif a d'ores et déjà fait savoir que ces offres étaient insuffisantes et que les repreneurs devaient améliorer leurs propositions.