BFM Eco

Des coursiers bordelais en colère rejoindront Paris à vélo pour rencontrer Deliveroo

Deliveroo a recours à quelque 11.000 livreurs en France, son deuxième marché après le Royaume-Uni.

Deliveroo a recours à quelque 11.000 livreurs en France, son deuxième marché après le Royaume-Uni. - Jacques Demarthon-AFP

Plusieurs coursiers travaillant à Bordeaux pour la plateforme de livraison de repas vont bientôt rejoindre Paris pour y rencontrer la direction de Deliveroo. C'est un nouvel épisode du mouvement de protestation des livreurs contre la grille tarifaire des livraisons instaurée fin juillet en France, qui baisse de fait leur rémunération.

Après un mouvement de grève initié en août, des coursiers travaillant pour Deliveroo à Bordeaux vont rallier Paris à vélo. Ils entendent ainsi protester d'une nouvelle manière contre la nouvelle grille des tarifs de livraison qui abaisse leur rémunération (à travail égal), pour rencontrer, au terme de leur périple, la direction de Deliveroo installée dans la capitale.

Leur départ à vélo est programmé de Bordeaux, lundi 16 septembre, leur arrivée à Paris étant prévue le 24 septembre. Les coursiers ont prévu faire étape dans plusieurs villes en région, sur leur parcours, où Deliveroo est présent, comme La Rochelle, Poitiers, Orléans et Versailles. "Nous allons recueillir les revendications des livreurs de toutes ces villes, et les porter à la direction parisienne" explique à 20minutes, l'organisateur de cette démarche inédite, Jérémy Wick, par ailleurs à l'initiative d'une pétition en ligne sur change.org.

Ce mouvement de protestation fait suite à la décision de la plate-forme britannique qui a informé lundi 29 juillet ses livreurs en France qu'elle modifiait ses tarifs pour favoriser les commandes de moyennes et longues distances, délaissées car considérées comme moins rentables. En contrepartie, Deliveroo a baissé le tarif des courses plus courtes, passé ainsi de 4,60 euros à 3 euros (à Paris, variable selon les autres villes), entraînant la colère des livreurs.

Depuis l'entrée en vigueur de cette nouvelle politique de rémunération, certains livreurs à vélo se sont vu proposer des courses rémunérées entre deux ou trois euros. Résultat: il leur faut désormais réaliser plus de kilomètres pour maintenir à son niveau leur rémunération.

Deliveroo a recours à quelque 11.000 livreurs en France, son deuxième marché après le Royaume-Uni.

Frédéric Bergé