BFM Business

Croissance Plus contre le Crédit d'impôt compétitivité

Le CICE dans le collimateur de certains patrons

Le CICE dans le collimateur de certains patrons - -

Le réseau d'entrepreneurs propose que le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi soit remplacé par des allégements de cotisations patronales afin de permettre une meilleure baisse du coût du travail.

Croissance Plus propose de remplacer le Crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE) mis en place par le gouvernement Ayrault à l'automne par un allègement de charges patronales à application immédiate et pérenne.

Selon l'organisation de jeunes patrons, les avantages de cette solution seraient notamment de rendre "le bénéfice d'une baisse du coût du travail immédiat pour les entreprises" et d'"enlever tout doute sur la pérennité du dispositif".

Croissance Plus met en effet en avant l'instabilité fiscale. "Comment une société peut-elle construire un plan de développement national et international, investir dans des projets, recruter des nouveaux salariés, si du jour au lendemain, le législateur décide de cesser d'appliquer des règles fiscales votées quelques mois plus tôt ?".

Par ailleurs, l'association propose "l'abandon du contrat à durée déterminée et la création d'un nouveau "Contrat de Travail Unique" qui offrira des droits progressifs dans le temps".

LIRE AUSSI

>>Crédit d'impôt compétitivité : Montebourg dénonce le "racket des grands groupes"

>> Deux milliards d'euros pour le Crédit d'impôt compétitivité en 2013

P.C et AFP