BFM Business

Conférence sociale: Hollande répond à la CGT

François Hollande a réaffirmé son respect pour l'ensemble des partenaires sociaux.

François Hollande a réaffirmé son respect pour l'ensemble des partenaires sociaux. - -

Le chef de l'Etat a défini le dialogue social comme la "meilleure voie" pour le redressement du pays, ce vendredi 4 juillet, dans une lettre adressée à Thierry Lepaon (CGT). Ce dernier avait conditionné sa venue à la conférence sociale à cette démarche présidentielle.

Il suffisait de demander. Thierry Lepaon, le leader de la CGT, avait conditionné sa participation à la conférence sociale des 7 et 8 juillet à une réponse de François Hollande sur sa vision du dialogue social.

Par une lettre destinée au dirigeant syndical et communiquée à l'AFP, le chef de l'Etat s'est exécuté. "Ma conception du dialogue social, comme celle du Premier ministre Manuel Valls, repose évidemment sur le respect de l'ensemble des partenaires sociaux et des responsabilités qui sont les leurs dans le champ des négociations conventionnelles", écrit ainsi le chef de l'Etat.

Il justifie le recul gouvernemental sur la pénibilité par le fait de "prévoir une période d'un an pour laisser aux branches et aux petites entreprises, notamment celles du secteur du BTP, le temps de s'approprier ce nouveau dispositif constitue un gage de bonne application effective d'une avancée attendue depuis longtemps et qui a vocation à s'inscrire dans la durée".

Valls dans le collimateur de la CGT

"La CGT a pour principe d'être présente partout où les intérêts des salariés sont en jeu", avait souligné le leader syndical un peu plus tôt sur France Info, en référence à la conférence sociale.

La CGT était présente aux deux précédentes conférences, en 2012 et 2013. "Mais je vous avoue que la manière dont Valls s'est comporté à l'encontre des engagements qui avaient été négociés entre les syndicats de salariés et les syndicats d'employeurs ces derniers, forcément, perturbe profondément notre organisation", avait-il ajouté.

Yann Duvert