BFM Business

Concentration au travail : 12 minutes maximum !

SMS, mails, réseaux sociaux... les Français sont de plus en plus sollicités pendant leurs heures de travail

SMS, mails, réseaux sociaux... les Français sont de plus en plus sollicités pendant leurs heures de travail - -

SMS, mails, réseaux sociaux... De plus en plus sollicité, le travailleur français peine à se concentrer sur son travail, comme le montre une étude. Et vous, comment faites-vous ?

12 minutes. A en croire une étude de la société Sciforma, c’est le temps maximum durant lequel les Français sont concentrés au travail. Entre les sms, les appels téléphoniques et les mails, il est très compliqué de se consacrer uniquement à une tâche pendant plus d’une dizaine de minutes sans être interrompu. Et vous, êtes-vous régulièrement dérangés par des mails ou des SMS ? Dans le forum ci-dessous, dites-nous si vous avez le sentiment de pouvoir vous concentrer au travail !

Un message toutes les 12 minutes

Selon les auteurs de l’étude, les travailleurs interrogés reçoivent en moyenne 40 messages par mail ou sms durant leur journée de travail, dont un tiers à caractère personnel. Soit une sollicitation toutes les 12 minutes, sur une journée de 8 heures.
Au-delà de ces mails et sms, 7 sondés sur 10 déclarent qu’ils s’occupent de leurs affaires personnelles au travail : la banque, les impôts, les factures, etc. Avec le net, les distractions sont encore plus nombreuses : plus de 50% des travailleurs interrogés déclarent se connecter à des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter durant leurs heures de travail et un tiers d’entre eux expliquent qu’ils se servent de leur ordinateur au travail pour se cultiver…

Moins de pauses clopes et plus de tâches pro

Des chiffres qui ne vont pas rassurer les employeurs. Pour les consoler : 4 sondés sur 5 déclarent ne jamais sortir fumer une cigarette. Et ils sont 90% à avoir une liste des tâches professionnelles à effectuer. Mais la tentation est partout puisque deux tiers des salariés interrogés expliquent profiter parfois des couloirs de leur entreprise pour y discuter…

« L’entreprise favorise et exige cette interactivité »

Et le PDG de Sciforma, Jérôme Anrès, de conclure : « l’entreprise est de moins en moins un lieu de production au sens classique du terme. Le travail devient une interaction, un échange, un dialogue permanent. L’entreprise favorise et exige cette interactivité dont elle fournit les outils. Cette évolution est profonde et pourrait bien changer fondamentalement notre relation au travail, son organisation et ses valeurs ». Car malgré « la fréquence des interruptions, les Français au travail gardent le cap et leurs objectifs ». De quoi rassurer les patrons…

La Rédaction, avec Charles Magnien