BFM Business

Comment charmer un auditoire?

En respectant 4 règles, et avec un peu de confiance en soi, tout le monde est en mesure de mettre un auditoire dans sa poche.

En respectant 4 règles, et avec un peu de confiance en soi, tout le monde est en mesure de mettre un auditoire dans sa poche. - Benjamin Zander - Flickr - CC

Chacun de nous peut devenir un orateur charismatique, capable de conquérir un public dès les premières phrases d'un discours. Il suffit de respecter 4 règles.

Prendre la parole en public est une source d'angoisse chez beaucoup d'entre nous. Au point d'envisager des dizaines de scénarios catastrophes: et si je bafouillais tout du long? Et si j'avais un énorme trou de mémoire? Et si les auditeurs baillaient d'ennui tout du long? Autant dire que vous enviez toutes ces personnes qui, dès les premières phrases, savent captiver leur auditoire. Ont-elles reçu un don particulier? Non, chacun d'entre nous serait en mesure de devenir un orateur charismatique capable de subjuguer n'importe quel public.

Il suffirait de respecter 4 règles, selon l'entrepreneur américain Faisal Hoque qui les détaille dans une contribution publiée sur Business Insider. Avec de la pratique… et de la confiance en soi, vous devriez vous aussi être en mesure d'ensorceler les foules.

> Créer un lien affectif

Pour faire passer le message, une connexion doit être établie avec l'auditoire. En général, un sourire en guise d'introduction fait son petit effet. Il faut également éviter à tout prix d'utiliser un ton monocorde. Les meilleurs orateurs jouent avec les modulations de leur voix pour partager des émotions telles que la joie, la surprise, la crainte, l'espoir… Et soyez rassuré, le public n'est pas un tribunal chargé de vous mener au bûcher. Par nature, il est tout acquis à votre cause : s'il s'est déplacé, c'est qu'il a envie d'entendre ce que vous avez à dire!

> Ménager des silences

Il faut donner du rythme à vos discours. Et cela ne passe pas uniquement par des inflexions de la voix: il faut aussi ménager des temps de silence. Peu de gens peuvent écouter et penser en même temps. Ces temps de pause permettent donc à vos auditeurs de comprendre et d'assimiler les informations énoncées. De plus, pensez aussi à respirer régulièrement. Il faut absolument éviter de se trouver en apnée en fin de phrase alors que c'est justement là où vous avez le plus besoin de force dans la voix pour prononcer l'argument choc de votre discours.

> Adopter un langage corporel en adéquation avec le message

Vous ne tarissez pas de superlatifs pour décrire l'avenir brillant qui attend votre société, et dans le même temps vous adoptez une posture de repli sur vous? Attention, un tel écart entre le discours et le langage corporel est facilement remarqué par le public, qui du coup se sent mal à l'aise. Au point de douter de votre sincérité.

> Préparer un discours structuré

Enfin, il ne faut pas oublier que, même si la forme est importante, le fond l'est tout autant. Les meilleurs orateurs ont pensé leurs discours en leur donnant un axe central, et en respectant une progression logique de l'argumentaire. Et ce n'est qu'ensuite qu'ils ajoutent les petites touches qui donneront la saveur au discours et sauront retenir l'attention du public. Par exemple, raconter des anecdotes personnelles permet de renforcer la proximité et la confiance avec le public.

C.C.