BFM Business

Chômage record : critiques de toutes parts contre le gouvernement

-

- - -

L'annonce ce jeudi du record historique du nombre de chômeurs en France a entraîné une foule de réactions contre le gouvernement. De l'UMP au PCF, en pasant par les syndicats, tous dénoncent la politique économique du gouvernement, jugée inefficace.

Les réactions sont à la hauteur du choc. La publication des chiffres du chômage en mars ont fait l’effet d’une bombe, puisqu’avec 3 224 600 chômeurs, la France atteint un pic historique. Face à ce chiffre record, le président de l'UMP Jean-François Copé a appelé François Hollande à « rompre totalement avec sa politique économique suicidaire pour le pays ». Son parti a justement présenté jeudi ses propositions pour « libérer le travail » et revenir au plein emploi, prônant la suppression des 35h, le contrat de travail unique ou encore une réforme de l'indemnisation du chômage. Le président de l'UDI Jean-Louis Borloo a de son côté réclamé la convocation du Parlement en Congrès pour « relancer économiquement le pays ». Pour Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, l'exécutif est « incapable de faire baisser le chômage », avec des mesures qualifiées de « bricolage désastreux ».
Côté syndical, la CGT a évoqué un « désastre », critiquant « les timides mesures » qui « ne démontrent pas leur efficacité ». FO a quant à elle appelé à « un changement de politique macroéconomique autour de la relance de la consommation et de l'investissement ».

Baisse du chômage à la fin de l'année ?

Pour autant, le chef de l'Etat maintient son « objectif » d'inverser « à la fin d'année » la courbe du chômage. Dans son « programme de stabilité », présenté le 17 avril, le gouvernement prévoit - malgré une estimation de croissance quasi nulle de 0,1% en 2013 - un recul du taux de chômage au dernier trimestre 2013. Les économistes estiment que, pour renverser la courbe, une croissance d'au moins 1,5% est nécessaire. Pour le ministère du Travail, « tous les leviers de la politique de l'emploi (...) sont désormais opérationnels : emplois d'avenir, contrat de génération, sécurisation de l'emploi (qui doit être adoptée le 14 mai ndlr). Leur montée en puissance au cours des prochains mois est désormais l'enjeu majeur pour tous les acteurs de terrain ».

Le ministre du Travail, Michel Sapin, invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi à 8h35|||

Au lendemain de la publication de ces mauvais chiffres du chômage, Jean-Jacques Bourdin reçoit le ministre du Travail Michal Sapin, ce vendredi à 8h35 sur RMC et BFMTV.

Philippe Gril avec AFP