BFM Business

Chômage: la crédibilité de Hollande mise à mal

Selon l'Unedic, le chômage va continuer à augmenter en 2013 et 2014, un scénario cohérent avec celui de la Coface.

Selon l'Unedic, le chômage va continuer à augmenter en 2013 et 2014, un scénario cohérent avec celui de la Coface. - -

L'Unedic, gestionnaire de l'assurance chômage a annoncé, jeudi 23 mai, s'attendre à une hausse du chômage en 2013 et 2014. Le retournement de tendance promis par François Hollande perd en crédibilité.

Un mauvais coup a été porté à la crédibilité économique de François Hollande par les spécialistes, sur le terrain, de l’emploi et des entreprises.

C’est d’abord l’Unedic, chargé de la gestion de l'assurance chômage, qui indique jeudi 23 mai s'attendre à une poursuite de la hausse du nombre de chômeurs cette année et l’an prochain: il y aura 3,3 millions de chômeurs de catégorie A en décembre 2013, 178.700 de plus que fin 2012, et encore 128.700 de plus fin 2014.

La récession frappe des entreprises déjà affaiblies

La Coface de son côté, souligne que le nombre de défaillances s’est quasiment stabilisé depuis un an, mais à un niveau élevé de presque 60.000 en rythme annuel, proche du triste record de 2009.

Il est est vrai que la récession est moins violente aujourd’hui qu’en 2009, mais elle frappe des entreprises qui ne s’étaient pas remis de ce premier choc, estime la Coface, dessinant un scénario très cohérent avec celui de l’Unedic à l’horizon de 18 mois.

Mais ce scénario met sérieusement à mal le pronostic auquel s’accroche François Hollande et son gouvernement d’une inversion de la courbe du chômage dès la fin de cette année.

>> A LIRE AUSSI - Chômage: faut-il baisser les salaires pour relancer l'emploi?

Emmanuel Lechypre