BFM Business

CGT : Et si Bernard Thibault se succédait à lui-même ?

Nadine Prigent n'a pas abandonné l'idée de succéder à Bernard Thibault

Nadine Prigent n'a pas abandonné l'idée de succéder à Bernard Thibault - -

Le leader de la CGT appelle à une journée d'action le 9 octobre et va lancer une campagne pour la non ratification du traité budgétaire européen. Mais cet activisme masque la poursuite de la guerre de succession à la tête de la confédération. Mise à jour le 30 août à 14 heures

Après avoir fait profil bas lors de la conférence sociale de la mi-juillet, Bernard Thibault se rappelle au bon souvenir du gouvernement et de l'opinion.

Mercredi 29 août,il a appelé à une journée d'action, le 9 octobre, pour la défense de l'emploi et de l'industrie française. A sa demande, la CGT va aussi lancer une campagne pour la non ratification du traité budgétaire européen.

Alors que Jean-Marc Ayrault prononçait le discours d'ouverture de l'université d'été du Medef, le leader de la CGT a critiqué la trop forte proximité du gouvernement avec le patronat, demandant même au Premier ministre de choisir ses alliés...

La lutte de succession va reprendre

Cet activisme du leader cégétiste est somme toute assez normal en période de rentrée sociale. Mais cette année, il masque la guerre de succession qui reprend de plus belle à la CGT. Dans ce contexte, Bernard Thibault doit montrer qu'il reste le vrai patron de la centrale de Montreuil.

François Chérèque, le patron de la CFDT, ne s'y est pas trompé qui a estimé, jeudi, que son alter ego de la CGT "détournait" la journée de mobilisation des syndicats européens "à des fins politiciennes et internes".

Fin mai, le Comité confédéral national (CNN), autrement dit le parlement de la CGT, a, en effet, administé un camouflet à Bernard Thibault en retoquant la candidate que celui-ci soutenait pour lui succéder en 2013. Lors d'un vote du CCN, Nadine Prigent, ancienne responsable de la fédération de la santé, a été largement distancée par Eric Aubin, en charge des retraites et soutenu par les grosses fédérations, mais en conflit avec Thibault.

Face au blocage de la situation, les instances de la CGT ont donc décidé de laisser passer l'été pour reprendre le choix du nouveau secrétaire général.

Nadine Prigent a profité de ces deux mois pour faire le tour des fédérations afin de remonter son handicap sur Eric Aubin.

Mais selon certains, Bernard Thibault, qui n'a pas digéré le vote du CNN de fin mai, songe désormais à se représenter pour un cinquième mandat consécutif. D'où sa volonté de se montrer cet automne.

Patrick Coquidé