BFM Business

Ces métiers qui ignorent le chômage

Les soudeurs sont très recherchés par les entreprises.

Les soudeurs sont très recherchés par les entreprises. - Spencer Platt - Getty images- AFP

Certains professionnels sont tellement recherchés par les entreprises qu'ils peuvent se montrer sélectifs. Et contrairement aux idées reçues, ces profils en or n'exercent pas uniquement dans le digital. Dans l'industrie ou le transport, certaines expertises sont aussi très recherchées.

"Un soudeur aujourd'hui en France c'est une star", affirme pleine d'entrain Stéphanie Delestre, fondatrice de la plateforme de recrutement Qapa. Les offres étant plus nombreuses que les candidats, ces derniers "choisissent où ils veulent aller et ce qu'ils veulent faire" affirme la dirigeante sur BFM Business. L'informatique, et ses très médiatisés développeurs PHP ou data scientist, n'est pas le seul secteur à chercher des candidats. 

"Les métiers en tension en France ce sont les chauffeurs de supers poids lourds, les soudeurs spécialistes en aluminium, les vendeurs bilingues mais aussi les commerciaux dans l'automobile", énumère Stéphanie Delestre. Autrement dit des métiers qui existent depuis des décennies et dont on parle rarement.

Moins d'une heure pour trouver la bonne recrue

La réactivité est essentielle pour les entreprises qui ont besoin ponctuellement de renfort. D'où le lancement d'un service clé en main qui permet d'identifier immédiatement le bon candidat et d"obtenir 50 minutes après le dépôt d'une annonce la signature du contrat d'intérim.

"Les patrons, les directeurs de restaurant, les responsables d'usine, les chefs de logistique apprennent souvent au dernier moment la réservation de la table ou bien une grosse commande. On sait que ce bon de commande c'est ce fameux sésame qui sert aux entreprises à se développer, à payer leur salariés", explique Stéphanie Delestre. Sa plateforme, qui comptabilise plus de 4 millions d'inscrits, vise donc à fournir la réactivité nécessaire aux entreprises pour qu'elle ne perde pas de chiffre d'affaires à cause d'un problème d'effectif.

Pour les candidats amateurs de flexibilité

"Il y a beaucoup de lignes de production, où l'on a par exemple besoin de techniciens de maintenance. Imaginez que celui qui devait prendre son poste à 6 heures du matin a eu un accident de voiture et ne pourra être là qu'à midi. Vous faites quoi?", cite en exemple Stéphanie Delestre. Concrètement, dès qu'une entreprise publie une annonce, les algorithmes développés par Qapa identifient les trois candidats qui correspondent au poste recherché. Ils reçoivent une alerte sur leur mobile… Il ne leur reste plus qu'à accepter, ou non, la mission proposée.

Le concept a très vite été adopté par les candidats en recherche de flexibilité. "Beaucoup de travailleurs ont compris les avantages du travail en intérim. Dans ce type de contrat on est plus payés puisque l'on touche les 10% de prime de précarité et les 10% de congés payés", affirme la dirigeante. Cela permet aussi de gérer ses priorités, certaines personnes préfèrent travailler la nuit ou le week-end pour pouvoir s'occuper de leurs enfants.

C.C.