BFM Business

Au moins 245.000 embauches de cadres attendues cette année


Le marché est toujours très porteur pour les cadres, selon l'Apec. Après une année 2017 exceptionnelle, cette année les recrutements devraient toujours être orientées positivement, avec une hausse pouvant atteindre 4,5%.

Le marché du travail tend les bras aux cadres. Avec le retour de la croissance, les entreprises n'hésitent plus à recruter, et cette catégorie de salariés est très recherchée. L'année 2017 a été exceptionnelle pour eux, les suivantes s'annoncent également positives, selon divers scenarios établis par l'Apec.

Si le chemin de la croissance reste bien orienté dans les trois années à venir, avec un rythme oscillant entre +1,6 à 1,9%, le recrutement des cadres se situeraient au dessus des 250.000 embauches. C'est le scénario qui a les préférences de l'Apec. Dans le détail, en 2018, l'association pour l'emploi table sur 251.000 embauches de cadres, soit une augmentation de 4,5%, suivi en 2019 par 255.200 (+1,7%) et 260.000 en 2020 (+ 1,9%).

-
- © -

Mais si les performances de l'économie française ne se maintenaient pas, notamment à cause d'une consommation des ménages en baisse ou encore d'une remontée du prix du baril de pétrole, la croissance passerait de 1,7% en 2018, de 1,1% en 2019 et de 1,4% en 2020. Dans ce cas, la croissance ne devrait pas permettre de réduire significativement le taux de chômage qui devrait toujours approcher la barre des 9%, prévoient les analystes de l'Apec.

Cela n'aurait qu'un impact limité sur le recrutement des cadres cette année, qui serait de l'ordre de 245.700 embauches. Mais les évolutions prévues les années suivantes seraient moins importantes, voires négatives : -0,3 % en 2019 et +1,5 % en 2020. "Cette évolution légèrement contrariée des recrutements serait liée principalement à une dynamique moindre de l’investissement des entreprises", analyse l'association pour l'emploi des cadres.

Troisième voie scénario envisagé par l'Apec, celui d'une croissance élevée qui dépasserait systématiquement les 2%. Dans ce contexte porteur, les importantes créations d’emplois salariés (plus de 200 000 en moyenne chaque année) dans le secteur marchand, couplées à une évolution démographique favorable, pourraient être de nature à faire reculer le chômage en dessous de la barre des 8 %", explique l'Apec. Du jamais vu depuis 2008. Les cadres tireraient naturellement parti de ce contexte, avec 245700 embauches cette année, suivies de 255.300 en 2019 (+3,9%) et une véritable explosion de la demande en 2020, avec 269.200 recrutements (+5,4%).

C.C.